Ouvrir le menu principal

Saint-Bonnet-de-Cray

commune française du département de Saône-et-Loire
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Bonnet.

Saint-Bonnet-de-Cray
Saint-Bonnet-de-Cray
Chevet de l'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Charolles
Canton Chauffailles
Intercommunalité Communauté de communes du Canton de Semur-en-Brionnais
Maire
Mandat
Pierre Auvolat
2014-2020
Code postal 71340
Code commune 71393
Démographie
Population
municipale
482 hab. (2016 en augmentation de 5,24 % par rapport à 2011)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 12′ 57″ nord, 4° 08′ 24″ est
Altitude Min. 278 m
Max. 467 m
Superficie 22,41 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

Voir sur la carte administrative de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Saint-Bonnet-de-Cray

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Saint-Bonnet-de-Cray

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Bonnet-de-Cray

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Bonnet-de-Cray

Saint-Bonnet-de-Cray est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté.

GéographieModifier

Saint-Bonnet-de-Cray fait partie du Brionnais. Charlieu est à 8 kilomètres, Iguerande à 7, Semur-en-Brionnais à 8 et Charolles à 32.
La commune est traversée par le Bezo ; il prend sa source sur la commune de Saint-Christophe-en-Brionnais en Saône-et-Loire et se jette dans le Sornin près de Charlieu dans le département de la Loire. Sur la carte de Cassini du XVIIIe siècle on trouve trois moulins : le Burchy, le Virot et la Motte (qui continue de fonctionner).

Communes limitrophesModifier

Origine du nom de la communeModifier

Saint Bonnet[1] (~625-~710) est un évêque de Clermont-Ferrand, né en Auvergne et mort à Lyon. La renommée de Bonnet fut importante. Un certain nombre de lieux et d'églises portent son nom en France, particulièrement dans les diocèses de Lyon, Autun, et surtout Clermont. D'après Mario Rossi[2], « cray », très répandu dans le Brionnais, signifie sol pierreux.

HistoireModifier

En 956 deux églises existent à Saint-Bonnet-de-Cray[2]. en 1190 le seigneur de Semur, Simon, fait don de la terre de Saint-Bonnet aux moines de Charlieu.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1977 mars 2008 Raymond Ducarre    
mars 2008 en cours Pierre Auvolat    
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4].

En 2016, la commune comptait 482 habitants[Note 1], en augmentation de 5,24 % par rapport à 2011 (Saône-et-Loire : -0,18 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
9001 0319631 0041 0421 1001 0261 1141 134
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 1551 1991 2401 2041 2271 1691 1211 1351 064
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 013973926720700691604531484
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
464405383375392438412448484
2016 - - - - - - - -
482--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

EconomieModifier

Lors du recensement de 2012 la population active est de 219 personnes[7]. Sur le territoire communal il y a 54 emplois, dont (19 salariés et 35 non salariés).

Lieux et monumentsModifier

L'église a été édifiée au milieu du XIIe siècle. La partie romane[9] restante est constituée du chœur, de l'abside et du clocher. Le clocher a, sur chaque face, un seul étage de baies géminées, séparées par un groupe de quatre colonnettes. La corniche du toit est soutenue par des modillons et des sculptures variées.

Dans la partie du XIXe siècle[10] la nef comprend quatre travées et deux collatéraux, un transept non saillant et une abside semi-circulaire. La nef communique avec la partie romane par une grande arcade en cintre brisé.

  • Château de Malfarat

Le château[11] date des XVIIe-XVIIIe siècles mais a sans soute été construit sur un édifice plus ancien. Un texte de la sénéchaussée de Lyon indique qu'en 1663 il est possédé par Henri Donguy, bourgeois de Lyon.

Personnalités liées à la communeModifier

Galerie photosModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. « L'évêque Saint-Bonnet » [archive du ], sur http://www.clermont.catholique.fr (consulté le 19 juin 2016)
  2. a et b Rossi (Mario) "Les noms de lieux du Brionnais-Charolais" Sciences humaines et Sociales EPU Publibok 2009 580p.
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. « Saint-Bonnet-de-Cray (71393) Dossier complet », sur INSEE.fr (consulté le 19 juin 2016)
  8. Notice no PA00113470, base Mérimée, ministère français de la Culture
  9. Virey Jean " l'architecture romane dans l'ancien diocèse de Mâcon" in mémoire de la société Eduenne 1872 Gallica/BNF pp. 328-432
  10. Centre d'Etudes des Patrimoines culturels du Charolais Brionnais « Eglise de saint-bonnet-de-Cray » dépliant de présentation mis à disposition dans l'église.
  11. Merle (Armand) "Malfarat" in Mémoire Brionnaise n°5 Saint-christophe-en-Brionnais 2e t. 2001 pp.22-28

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier