Ouvrir le menu principal

Saint-Aubert (Québec)

municipalité du Québec (Canada)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Aubert et Aubert.

Saint-Aubert
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Chaudière-Appalaches
Subdivision régionale L'Islet
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Ghislain Deschênes
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Aubertois, oise
Population 1 474 hab. ()
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 11′ 00″ nord, 70° 13′ 00″ ouest
Superficie 10 090 ha = 100,9 km2
Divers
Code géographique 2417055
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Saint-Aubert

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Aubert

Géolocalisation sur la carte : Chaudière-Appalaches

Voir la carte administrative de la zone Chaudière-Appalaches
City locator 14.svg
Saint-Aubert

Géolocalisation sur la carte : Chaudière-Appalaches

Voir la carte topographique de la zone Chaudière-Appalaches
City locator 14.svg
Saint-Aubert
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Saint-Aubert est une municipalité canadienne du Québec située dans la municipalité régionale de comté de L'Islet et la région administrative de Chaudière-Appalaches.

Sommaire

GéographieModifier

Dans la MRC : L'Islet

« " ... Étonnante vasque taillée dans la blancheur du quartz..." »

— Description du Lac Trois-Saumons par le Frère Marie-Victorin

.

Saint-Aubert est située entre Saint-Jean-Port-Joli et Saint-Damase-de-L'Islet, non loin du fleuve Saint-Laurent sur sa rive-sud, à une centaine de kilomètres de Québec. Saint-Aubert présente un paysage formé de plateaux et de collines. On y retrouve une partie des monts Notre-Dame (une sous-section des Appalaches) et un lac important, le Lac Trois-Saumons. Cette municipalité est rattachée au secteur de la Côte-du-Sud de la région Chaudière-Appalaches.

Municipalités limitrophesModifier

HistoireModifier

C'est en 1857 que la municipalité de Saint-Aubert est formée à partir de la partie sud-est de la paroisse de Saint-Jean-Port-Joli, un an après la fondation de la paroisse de Saint-Aubert. Bien que le nom de la municipalité rappelle Saint Aubert, évêque d'Avranches en France et fondateur de la chapelle qui devait devenir l'Abbaye du Mont-Saint-Michel, ce nom rendait en fait hommage à Philippe-Joseph Aubert de Gaspé (1786-1871), seigneur de Saint-Jean-Port-Joli et auteur, et à sa famille, dont la vie fut intimement liée à la région. La route Elgin (maintenant la route 204), ouverte officiellement en 1856 afin de relier Saint-Jean-Port-Joli et la frontière américaine, permettra la colonisation de toute la Côte-du-sud et en particulier de Saint-Aubert.

La vocation de villégiature du village prend forme dès 1904, alors qu'un camp de pêche est fondé sur les berges du Lac Trois-Saumon, le camp Marie-Joseph, par le Club de pêche Notre-Dame-de-Bonsecours. Les eaux poissonneuses et la présence de truite en quantité attire en effet les familles de notables de la région de L'Islet.

ChronologieModifier

  • 1er juillet 1857 : Érection de la municipalité de St. Aubert.
  • 15 mars 1969 : La municipalité change de nom pour Saint-Aubert.

DémographieModifier

Évolution démographique
1996 2001 2006 2011 2016
1 3431 3651 4681 4091 474

AdministrationModifier

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[1].

Saint-Aubert
Maires depuis 2002
Élection Maire Qualité Résultat
2002 Daniel St-Pierre Voir
2005 Germain Robichaud Voir
2009 Voir
2013 Yvon Fournier Voir
2016 Ghislain Deschenes Voir
2017 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

Activité économiqueModifier

Les activités principales sont l'agriculture et l'acériculture. En 2006, selon Statistique Canada, la superficie totale des fermes à Saint-Aubert s’établissait à 3 923 hectares. On retrouvait entre autres : 54 exploitations dont 33 en production acéricole et autres, 10 en production bovines et 3 dans la production porcine.

L’industrie manufacturière de Saint-Aubert repose essentiellement sur la transformation de la ressource forestière. Ainsi, on retrouve sur le territoire de la municipalité, une scierie et des usines de fabrication de meubles et d’armoires de cuisine. Enfin, une entreprise de la municipalité est spécialisée dans le coulage d’aluminium et de bronze. On y retrouve au total une douzaine d’entreprises.

À Saint-Aubert, en 2008, selon l’Inspecteur général des institutions financières et des compilations réalisées par le CLD de la MRC de L’Islet, on y retrouvait environ 53commerces et services dont 18 dans les services personnels et entrepreneurs, 8 dans le transport, 4 dans le commerce de détail et 4 dans la restauration et l’hébergement. [2]

La villégiature est également une activité importante. En effet, on retrouve environ 400 chalets sur le territoire de la municipalité dont la majorité est située au Lac Trois-Saumons. De plus, au niveau des activités récréotouristiques, le camp Trois-Saumons fondé en 1947, accueille différentes clientèles de jeunes en provenance de tout le Québec.[3]

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier