Ouvrir le menu principal

Sailly-Laurette

commune française du département de la Somme
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sailly.

Sailly-Laurette
Sailly-Laurette
Mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Amiens
Canton Corbie
Intercommunalité Communauté de communes du Val de Somme
Maire
Mandat
Jean-Louis Grévin
2014-2020
Code postal 80800
Code commune 80693
Démographie
Population
municipale
307 hab. (2016 en diminution de 2,54 % par rapport à 2011)
Densité 48 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 54′ 46″ nord, 2° 36′ 26″ est
Altitude Min. 31 m
Max. 112 m
Superficie 6,39 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Sailly-Laurette

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Sailly-Laurette

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sailly-Laurette

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sailly-Laurette

Sailly-Laurette est une commune française située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

Sommaire

GéographieModifier

Géographie physiqueModifier

Nature du sol et du sous-solModifier

Le sol et le sous-sol de la commune sont de nature quaternaire et moderne. Le sol est composé de terre arable, le sous-sol de calcaire et de sable. Les marais sont sous une faible couche de terre, riches en tourbe[1].

Relief, paysage, végétationModifier

Le relief de la commune se compose de deux ensembles distincts :

  • la vallée de la Somme dont le point le plus bas est à 28 m d'altitude et
  • le plateau qui culmine à 79 m d'altitude. Le terrain s'élève presque à pic à environ 50 m du fleuve[1].

HydrographieModifier

La commune est traversée d'est en ouest par la Somme et son canal latéral. Au pont du gouffre, la Somme se divise en plusieurs bras. Le canal passe au sud de la commune[1].

Il existe également une nappe d'eau souterraine.

ClimatModifier

Le climat de la commune est tempéré océanique avec vents dominants d'ouest et de nord-ouest.

Géographie humaineModifier

Urbanisme et aménagement du territoireModifier

Le village fut totalement détruit pendant la Première Guerre mondiale. Le 1er janvier 1966, Gailly jusque-là hameau de la commune de Cerisy-Gailly est devenu un hameau de Sailly-Laurette dont il n'est séparé que par la Somme.

Activité économique et de servicesModifier

L'agriculture reste l'activité dominante de la commune.

Communes limitrophesModifier

Communes limitrophes de Sailly-Laurette
Morlancourt et Ville-sur-Ancre
Sailly-le-Sec   Chipilly
Le Hamel Cerisy

ToponymieModifier

On trouve plusieurs formes dans les textes anciens pour désigner Sailly-Laurette : Sailliacum aquosum, Sallerium viride (1266), Sailly-les-Yaucres (1331), Sailly-le-Vert, Grand-Sailly, Sailly-l'Eau-reste, Sailly-Loret, Sailly-Lorette, qui signifierait, lieu planté de saules où l'eau reste[1].

HistoireModifier

Moyen ÂgeModifier

  • La terre de Sailly-Laurette fut l'une des premières donations faites à l'abbaye de Corbie qui en détenait la seigneurie foncière.
  • En 1079, Enguerrand de Boves associa l'abbé de Corbie à la justice de Sailly-Laurette.
  • En mars 1204, Robert de Boves reconnaissait que Gaucher III de Châtillon, comte de Saint-Pol et seigneur d'Encre et Elisabeth de Campdavaine, son épouse, lui avaient donné en fief tous leurs biens de Sailly et leur fit hommage.
  • En 1331, l'abbé-comte de Corbie prit la moitié des terrages à Simon de Fouilloy.
  • En 1332, Jean Pesquerainnes échangea une pêcherie de Saily li aurech contre des pièce de terres à Sailly-le-Sec.
  • En 1340, l'abbaye de Corbie acheta à Mathieu de Créquy, seigneur d'Heilly, le tiers des dîmes de Sailly, le chapitre de Saint-Nicolas d'Amiens et celui de Fouilloy possédant les deux autres tiers. La neuvième gerbe revenait au curé de Sailly-Laurette, nommé par le chapitre de Saint-Nicolas[2].

Époque moderneModifier

  • Le , par une sentence de l'évêque d'Amiens, les habitants de Cerisy obtenaient le droit de faire paître leurs bestiaux dans les marais entre Cerisy et la cense de Gailly et la Somme jusqu'à la Cauchie et le moulin de Sailly-l'Eau-reste.
  • En 1615, les soldats du maréchal d'Ancre, ruinèrent le village.
  • Le , les troupes espagnoles traversèrent la Somme entre Cerisy et Sailly-Laurette et brûlèrent ce village. Il reste dans la toponymie des traces du passage de la soldatesque avec des lieux-dits comme le Dragon, le Coup de Dague...
  • Selon le père Daire, il existait à Sailly-Laurette, un port sur la Somme par lequel les céréales étaient expédiées vers Amiens.
  • La tourbe extraite des marais de Sailly-Laurette était l'une des plus estimées de la vallée de la Somme.
  • En 1750, l'abbé de Corbie fit dresser un plan terrier répertoriant les parcelles de la paroisse.
  • A la fin du XVIIIe siècle, l'église Saint-Quentin-et-Sainte-Benoîte de Sailly-Laurette fut reconstruite, elle possédait une relique de ces deux saints[2].

Époque contemporaineModifier

  • En 1871, Sailly-Laurette subit un pillage de deux heures par les soldats prussiens. Vingt-cinq jeunes gens de la commune combattirent pendant l'Année terrible, deux moururent au combat et trois furent blessés[1].
  • Sailly-Laurette a été détruit pendant la Première Guerre mondiale, au cours de la bataille de la Somme.
  • Le , situé sur la rive gauche de la Somme, Gailly, jusque-là hameau de la commune de Cerisy-Gailly est devenu un hameau de Sailly-Laurette dont il n'est séparé que par la Somme canalisée.

Par arrêté préfectoral du , la commune est détachée le de l'arrondissement de Péronne pour intégrer l'arrondissement d'Amiens[3].

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 En cours
(au 6 mai 2014)
Jean-Louis Grevin   Réélu pour le mandat 2014-2020[4],[5]

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[7].

En 2016, la commune comptait 307 habitants[Note 1], en diminution de 2,54 % par rapport à 2011 (Somme : +0,27 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
424438475532580613601605637
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
652657625588572590575522435
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
412392329195247224249257206
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
201242200185231266285309313
2016 - - - - - - - -
307--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

  • Monument à Wilfred Owen : près de l'écluse du canal de la Somme. Wilfred Owen blessé au cours de la bataille de la Somme a été évacué par péniche et a séjourné à Sailly-Laurette. le monument se compose d'un socle en pierre surmonté de la colombe de la paix sur un nid. Il est l'œuvre du sculpteur allemand Titus Reinarz.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la communeModifier

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

  • Abbé Paul Decagny, Histoire de l'arrondissement de Péronne et de plusieurs localités circonvoisines, 1865, réédition, Bray-sur-Somme et ses environs, Paris, Le Livre d'histoire Lorisse, 1990.

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. a b c d et e Notice géographique et historique sur la commune de Sailly-Laurette, rédigée par M. Delannoy, instituteur, 1899, Archives départementales de la Somme
  2. a et b Abbé Paul Decagny, Histoire de l'arrondissement de Péronne et de plusieurs localités circonvoisines - volume 1, Amiens, 1865, Société des Antiquaires de Picardie, réédition partielle, Bray-sur-Somme et ses environs, Paris, Le Livre d'histoire-Lorisse, 1990 (ISBN 2 - 87 760 - 446 - 2)
  3. « Arrêté préfectoral portant modification des limites territoriales des arrondissements de la Somme - Recueil n°200 des actes administratifs du 27 décembre 2016 des Hauts-de-France », sur http://www.prefectures-regions.gouv.fr/hauts-de-france/, (consulté le 15 janvier 2017).
  4. « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr, (consulté le 15 mars 2009)
  5. « Liste des maires de la Somme » [xls], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme, (consulté le 9 juin 2014)
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  10. Clochers.org
  11. 40000clochers.com