Saba Soulkhan Orbéliani

Sulkhan-Saba Orbéliani (en géorgien : სულხან-საბა ორბელიანი), né le à Tandzia et décédé le à Moscou était un noble poète et moine géorgien converti au catholicisme.

Saba Soulkhan Orbéliani
Image dans Infobox.
Sulkhan-Saba Orbéliani
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
სულხან-საბა ორბელიანიVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
სულხან-საბა ორბელიანიVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Famille
Maison d'Orbeliani (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
signature de Saba Soulkhan Orbéliani
Signature
Sulkhan Saba et le roi Vakhtang VI de Karthli.

BiographieModifier

Il était issu d'une famille princière qui était une branche de la famille Bagration. Il est une grande personnalité de Géorgie, fabuliste, lexicographe, traducteur, diplomate. Jean Richard, missionnaire français disait de lui : « je crois qu'il est le père de la Géorgie ».

Il vint deux fois à la cour de Louis XIV où il fit connaissance de Jean de La Fontaine[1].

Il se rendit à Rome où il rencontra le pape Clément XI et là se convertit au catholicisme et trouva douze capucins, missionnaires, pour l'aider à son retour en son pays la Karthli (Géorgie). Il écrivit un célèbre dictionnaire géorgien dont les mots y figurant ne sont que fort rarement utilisé et un recueil de fables le livre de la sagesse et du mensonge.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier