Saardom
Image illustrative de l’article Saardom
Présentation
Géographie
Pays
Coordonnées 49° 21′ 23″ nord, 6° 43′ 34″ est

Carte

Le Saardom (de Saar: Sarre, et Dom : cathédrale de la Sarre ; nom complet : Ecclesia Parochialis Catholica Sacratissimi Sacramenti Dioecesis Treverensis : Église catholique paroissiale du Saint-Sacrement dans le diocèse de Trèves) à Dillingen en Allemagne, est l'un des plus grands édifices religieux de la Sarre. L'église appartient au diocèse de Trèves.

L'église est construite entre 1910 et 1913 sur les plans de l'architecte diocésain de Trèves Peter Marx (1871-1958)[1], dans le style néo-roman. Les modèles qui ont inspiré le Saardom sont les tours de la cathédrale de Bamberg, les tours des cathédrales de Laon et de Naumburg, et la façade de la cathédrale de Metz[2],[3],[4],[5],[6],[7].

Dimensions modifier

Les dimensions sont les suivantes[8],[9] :

  • Longueur extérieure (avec porche) : 62,30 m
  • Largeur extérieure du transept : 33,50 m
  • Largeur de la façade principale : 23,50 m
  • Hauteur de la tour de croisée : 33,00 m
  • Hauteur de la tour est : 48,50 m
  • Hauteur de la tour ouest : 50,00 m
  • Largeur intérieure de la nef centrale: 10 m
  • Hauteur intérieure des collatéraux : 6 m
  • Hauteur intérieure de la nef centrale: 15 m
  • Hauteur intérieure du dôme : 27 m

Histoire modifier

Première Guerre mondiale modifier

Dès la Première Guerre mondiale en 1917, quatre cloches en bronze sur cinq ont été fondues pour l'armement. Sept ans plus tard, en 1924, quatre cloches en acier moulé ont été installées, que l'on entend encore aujourd'hui[10],[11].

Deuxième Guerre mondiale modifier

L'explosion d'un train de munitions à la gare de Dillingen en 1944 à la suite d'un raid aérien cause de graves dommages. Un char allemand, qui se tenait à côté du Saardom, attire les tirs américains : des voûtes se sont partiellement effondrées, des fenêtres sont détruites par les explosions, les grenades endommagent l'entrée principale. Le porche, la rosace et le fronton triangulaire sont détruits[12].

Reconstruction modifier

Après la fin des combats en mars 1945, les travaux commencent immédiatement. La fin de la restauration de l'église est célébrée à Pâques 1953[13].

Notes et références modifier

  1. Sandra Ost, « MARX, Peter », dans Biographisch-Bibliographisches Kirchenlexikon (BBKL), vol. 25, Nordhausen, (ISBN 3-88309-332-7, lire en ligne), col. 917-920
  2. Katholisches Bildungswerk Dillingen-Nalbach e. V. (dir.), 100 Jahre Saardom, Heilig Sakrament Dillingen, 1000 Jahre Pfarrei Dillingen, Festschrift zum Jubiläum der Kirchenkonsekration am 25. April 2013, Dillingen, 2012.
  3. Kath. Pfarramt Hl. Sakrament Dillingen (dir.), Hl. Sakrament Dillingen/Saar, Kirchenchronik anläßlich des 50. Jahrestages der Konsekration der katholischen Pfarrkirche Hl. Sakrament Dillingen/Saar am 17. November 1963, Dillingen, 1963.
  4. Manfred Kostka, Katholische Pfarrkirche Hl. Sakrament Saardom Dillingen/Saar, Dillingen, 1987.
  5. Manfred Kostka, Peter Marx, ein Trierer Kirchenbaumeister zwischen Historismus und Moderne (mémoire de doctorat en théologie), Faculté de théologie de Trèves, 1989.
  6. Manfred Kostka, Katholische Pfarrkirche Hl. Sakrament "Saardom, Dillingen, 1997.
  7. Kunstverein Dillingen im Alten Schloss, Dillingen/Saar (dir.), Kunstführer Dillingen/Saar, Dillingen, 1999, p. 18–19.
  8. Katholisches Bildungswerk Dillingen-Nalbach (dir.), 100 Jahre Saardom, Heilig Sakrament Dillingen, 1000 Jahre Pfarrei Dillingen. Festschrift zum Jubiläum der Kirchenkonsekration am 25. April 2013, Dillingen, 2012, p. 90.
  9. siehe Maßangaben der Baupläne
  10. Katholisches Bildungswerk Dillingen-Nalbach e. V. (Hrsg.): 100 Jahre Saardom, Heilig Sakrament Dillingen, 1000 Jahre Pfarrei Dillingen. Festschrift zum Jubiläum der Kirchenkonsekration am 25. April 2013, Dillingen 2012, S. 87–88.
  11. Geläut
  12. Barbara Schwarz: Kriegstagebuch, hrsg. von der Dillinger Geschichtswerkstatt, Dillingen 1995.
  13. Oranna Dimmig et Michaela Mazurkiewicz-Wonn, Kunstort der Saardom: die katholische Pfarrkirche Heilig Sakrament in Dillingen/Saar (Reihe Kunstlexikon Saar, Herausgeber Jo Enzweiler), Saarbrücken, 2012.