Ouvrir le menu principal

STS-27
Insigne de la mission
Données de la mission
Vaisseau Navette spatiale Atlantis
Équipage 5 hommes
Date de lancement
à 14:30:34 TUC
Site de lancement Kennedy Space Center
Pas de tir 39B
Date d'atterrissage
Site d'atterrissage Base d'Edwards
Durée 4 jours, 9 heures, 5 minutes, 37 secondes
Orbites secret
Altitude orbitale secret
Inclinaison orbitale 57°
Distance parcourue 2 929 000 km
Photo de l'équipage
photo
Navigation

STS-27 est la troisième mission de la navette spatiale Atlantis réalisée en 1988, c'est la deuxième mission d'une navette spatiale américaine depuis la catastrophe de Challenger en 1986.

Sommaire

ÉquipageModifier

Le chiffre entre parenthèses indique le nombre de vols spatiaux effectués par l'astronaute, STS-27 inclus.

ObjectifsModifier

La mission STS-27 est une mission totalement militaire, c'est-à-dire financée par le département de la défense.

Paramètres de la missionModifier

Charge utileModifier

La charge utile est strictement confidentielle mais selon certaines sources, elle serait constituée d'un satellite d'observation radar baptisé Lacrosse/Vega 1.

DéroulementModifier

 
Décollage de la navette spatiale Atlantis pour la mission STS-27

Le lancement était prévu le mais le Centre spatial Kennedy est sous une épaisse couche nuageuse et le lancement est reporté au lendemain. Le 2 décembre, Atlantis s'élance dans l'espace depuis le pas de tir 39B à 14 h 30 TU. Du fait que cette mission est militaire, nous n'en savons pas plus sur la suite du vol, on suppose néanmoins que le satellite Lacrosse/Vega 1 s'est déployé avec succès. Le 6 décembre, Atlantis se pose sur la piste 17 de la base d'Edwards à 23 h 36 TU.

Après volModifier

L'inspection de la navette après le vol montra qu'une tuile de la navette manquait et que 175 autres étaient abîmées à la suite de la perte d'un morceau d'isolant.

Durant le décollage, les astronautes ont remarqué une matière blanche qui apparaissait à plusieurs reprises. À la suite de ces informations, l'équipage décide de réaliser une inspection des tuiles. STS-27 étant une mission confidentielle, les astronautes ont été contraints d'utiliser une connexion encryptée lente, obligeant la NASA à recevoir des images de basse qualité. La tuile manquante a donc été confondue avec jeux de "lumières et ombres". Les ingénieurs de la NASA ont donc autorisé la rentrée atmosphérique.

À ce jour, la navette spatiale Atlantis de la mission STS-27 est le véhicule spatial ayant réussi à revenir sur Terre avec le plus de dégâts à sa protection thermique. C'est un incident du même type qui causa la désintégration dans l'atmosphère de la navette spatiale Columbia durant la mission STS-107.

Notes : C'est le deuxième vol d'une navette spatiale américaine depuis la tragédie de Challenger. C'est le deuxième vol de Jerry Ross qui a réalisé pas moins de sept vols spatiaux.

Liens externesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :