SMS Pelikan

SMS Pelikan
Image illustrative de l’article SMS Pelikan
Le SMS Pelikan en 1892.
Type Mouilleur de mines
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1903–1919).svg Kaiserliche Marine
Commanditaire Kaiserliche Marine
Chantier naval Kaiserliche Werft Wilhelmshaven
Commandé 1888
Quille posée
Lancement 29 juillet 1890
Armé 15 octobre 1891
Statut Retiré le 15 novembre 1920, détruit en 1921.
Équipage
Équipage 195 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 84,2 m
Maître-bau 11,7 m
Tirant d'eau 5,14 m
Déplacement 2 364 tonnes (2 424 pleine charge)
Propulsion 2 chaudières à vapeur à double cylindre au charbon
2 machines à vapeur triple expansion à trois cylindres debout.
Puissance 3 000 ch
Vitesse 15 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement 4 × 88 mm (cal.30)
400 mines marines
Rayon d'action 4 200 milles nautiques à 10 nœuds
Carrière
Port d'attache Wilhelmshaven

Le SMS Pelikan est un mouilleur de mines de la Kaiserliche Marine.

HistoireModifier

Sa commande est posée en 1877, toutefois le Reichstag refuse d'accorder les fonds nécessaires. L'amirauté maintient cependant le programme de remplacement des navires de guerre et fait appel à des compagnies maritimes pour le transport. Finalement les crédits sont accordés lors du budget de l'année 1888.

À l'origine, ce bateau à vapeur pour le transport est construit pour la relève des équipages de navires allemands présents à l'étranger. Après la construction du Pelikan, on constate pourtant ne plus avoir la nécessité d'un tel navire, le navire sert à des tâches secondaires. Il fait des missions de garde dans le port de Kiel, d'exploration océanographique dans la mer Baltique ou de "simulacre" lors de manœuvres. En 1895, on décide de le reconvertir comme mouilleur de mines.

En 1901, il est présent à côté du SMS Kaiser Friedrich III lors de son avarie grave en .

Au début de la Première Guerre mondiale, le Pelikan est au Kaiserliche Werft Danzig pour une révision majeure de la chaufferie. Après la fin des travaux le , il rejoint immédiatement la Hochseeflotte.

Le Pelikan est présent lors de ces missions :

  • : pose de mines dans la baie Allemande avec le SMS Nautilus.
  • Du au : pose de mines anti-sous-marins dans la baie Allemande.
  • : nouvelle pose de mines anti-sous-marins dans la baie Allemande.
  • Du 2 au : pose de mines anti-sous-marins dans la baie Allemande.
  • À partir du , pose de mines pour les essais des nouveaux navires, les SMS Brummer et Bremse.
  • De la fin de la guerre au : utilisation comme navire-mère pour les dragueurs de mines.

Un mois plus tard, le , le Pelikan est supprimé de la liste des navires de guerre. Il est revendu le pour être détruit à Hambourg.

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :