SMS Brummer

SMS Brummer
Image illustrative de l’article SMS Brummer
Plan d'un navire de la classe Brummer.
Type Croiseur-mouilleur de mines
Classe Brummer
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1903–1919).svg Kaiserliche Marine
Commanditaire Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Constructeur AG Vulcan
Chantier naval Stettin, Empire allemand
Quille posée
Lancement
Commission
Statut Sabordé à Scapa Flow le
Équipage
Équipage 16 officiers, 293 hommes d'équipage
Caractéristiques techniques
Longueur 140,40 m
Maître-bau 13,20 m
Tirant d'eau m
Déplacement 4 385 t
Port en lourd 5 856 t
Propulsion 2 turbines à vapeur
6 chaudières mixtes mazout et charbon
2 hélices
Puissance 33 000 cv (25 000 kW)
Vitesse 28 nœuds (51,9 km/h)
Caractéristiques militaires
Blindage Ceinture = 40 mm
Pont = 15 mm
Château = 100 mm
Tourelles = 50 mm
Magasins = 15 à 40 mm
Armement 4 × canons de 150 mm
2 × canons AA de 88 mm
2 × tubes lance-torpilles de 500 mm
450 × mines
Rayon d'action 5 800 milles marins (10 700 km) à 12 nœuds (22 km/h)
1 400 milles marins (2 600 km) à 25 nœuds (46 km/h)
Pavillon Reich allemand
Localisation
Coordonnées 58° 53′ 50″ nord, 3° 09′ 14″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Orcades
(Voir situation sur carte : Orcades)
SMS Brummer
SMS Brummer

Le SMS Brummer est un croiseur-mouilleur de mines, navire de tête de sa classe construit pour la Kaiserliche Marine pendant la Première Guerre mondiale.

Conçu en 1914, sa quille est posée le au chantier naval AG Vulcan de Stettin. Il est lancé le et mis en service dans la Hochseeflotte le .

HistoriqueModifier

Le Brummer fit partie du IIe puis du IVe groupe de reconnaissance de la Hochseeflotte. En , il participa avec le Bremse à la mise en place d'un champ de mines entre Norderney et Heligoland. En octobre, il fut détaché avec son sister-ship dans l'attaque des convois et du 16 au 18, décima un convoi en coulant 8 cargos et un destroyer, un autres étant mis hors de combat. En novembre, il effectua un autre raid depuis Heligoland avec succès. En , on le vit effectuer deux autres missions de mouillage de mines, mais il resta inactif jusqu'en novembre. Comme son sister-ship il fut contraint de rejoindre la base britannique de Scapa Flow après la capitulation et s'y saborda le . Il coula à 13 h 05 ; le navire gît toujours par 36 mètres de fond et n'a pas été renfloué, contrairement à d'autres navires allemands.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier