SAVIEM série S/SM

gamme de camions (1964 - 1975)

Le SAVIEM série S/SM est une gamme de camions moyen tonnage fabriquée par le constructeur français SAVIEM[1]entre 1964 et 1967. Elle se compose deux séries distinctes :

  • la série S, lancée en 1964, comprenant les modèles S5, S6, S7, S8 & S9
  • la série SM (Saviem-MAN), lancée en 1967 et succédant à la précédente série "S", comprenant les modèles SM5, SM6, SM7 & SM8.

SAVIEM Série SModifier

SAVIEM S
 
Saviem S5 plateau

Appelé aussi S5 - S6 - S7 - S8
Marque   SAVIEM
Années de production 1964 - 1967
Usine(s) d’assemblage Blainville-sur-Orne
Classe Camion moyen/léger tonnage
Moteur et transmission
Énergie Diesel
Moteur(s) Renault 591 / Perkins 6-354
Position du moteur Longitudinale avant
Puissance maximale 75 / 126 ch SAE
Couple maximal 180 à 392 N m
Transmission 4 × 2 Propulsion
Boîte de vitesses Manuelle 5 rapports synchronisés
Poids et performances
Poids à vide 2 500 à 4 600 kg
PTAC 8 000 à 14 000 kg
PTRA Tracteurs : 17 000 à 25 000 kg
Vitesse maximale 70 km/h
Consommation mixte 20 L/100 km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Fourgon (à partir de 9 m3)
Plateau-ridelles bâché
Benne basculante
Châssis-cabine
Suspensions Ressorts à lames et amortisseurs hydrauliques
Direction Vis sans fin
Freins 4 tambours commande hydraulique (S5) et à air comprimé (S7 & S8)
Dimensions
Longueur 5 177 / 6 367 / 6 967 / mm
Largeur 2 240 mm
Hauteur 2 250 mm
Empattement 2 400 (tracteur) / 3 000 / 3 500 / 4 000 / 4 500 mm
Voies  AV/AR 1 834 mm  / 1 578 mm
Chronologie des modèles

La gamme SAVIEM série S a été lancée en 1964 pour remplacer la série Renault Galion datant de 1945. À l'origine, la "série S" se composait de deux modèles utilisant la nouvelle cabine avancée 710[2]. Le "S5" disposait d'une charge utile de 5 tonnes et le "S7" de 7,2 tonnes. Peu après, au Mondial de l'Automobile de Paris en octobre 1964, SAVIEM dévoile deux nouveaux modèles : le "S8" (C.U. de 8,1 t) et le "S9" (C.U. de 9,4 tonnes) qui ne fait pas partie de la série car dérivé du JL 19. En 1966, SAVIEM présente le "S6" (C.U. de 6 tonnes). En 1967, la "série S" est remplacée par la "série SM" alors que les évolutions du S5 avec les S5B et S5C comme celle du S9 sont encore fabriquées.

Le petit constructeur FAR a réalisé une variante tracteur à 3 et 4 roues de la série S, les "SD5" & "SD8" et Sinpar, le SuperCastor 3100 en 1968. Ces variantes ont été produites à moins de 10 exemplaires.


Composition de la gammeModifier

  • S5 : 1964-67 - charge utile de 5,5 tonnes pour un PTAC de 8 tonnes,
  • S6 : 1966-67 - C.U. de 6,0 tonnes,
  • S7 : 1964-67 - C.U. de 7,2 t pour un PTAC de 10,6 tonnes, PTRA tracteur : 17 tonnes,
  • S8 : 1965-67 - C.U. de 8,1 t pour un PTAC de 11,6 tonnes, PTRA tracteur : 19 tonnes,
  • S9 : 1965-67 - C.U. de 9,4 t pour un PTAC de 14,0 tonnes, PTRA tracteur : 25 tonnes. Utilise la vieille cabine du JL 19.

NDR : les tracteurs FAR à 3 et 4 roues servaient à effectuer les manœuvres des remorques pour la mise à quai dans les entreprises et les dépôts de la SNCF. Les tracteurs FAR disposaient d'une direction très souple alors que les directions assistées sur les camions n'existaient pas. Les tracteurs FAR pouv aient être équipés de plusieurs moteurs au choix du client et d'une boîte de vitesses extrêmement démultipliée ce qui permettait de tracter des remorques de 15 tonnes, le maximum pour un semi-remorque de l'époque. La cabine était empruntée aux modèles de série, comme celle des Saviem "S5/S8". Les productions Chenard-Walcker-FAR étaient réalisées sous licence du constructeur britannique Scammell Ltd.

Caractéristiques techniques[3]Modifier

  • S5 : équipé du moteur Renault 591, 4 cylindres diesel 3,0 litres (74 ch SAE / 55 kW à 3.200 tr/min), couple de 180 N⋅m à 2.000 tr/min.
  • S6, S7 & S8 : moteur diesel 6 cylindres Perkins 6.354, 5,8 litres injection directe (124 ch SAE / 93 kW à 2.800 tr/min), couple de 392 N⋅m à 1.600 tr/min.

La suspension des quatre modèles dispose de ressorts à lames sur les deux essieux. Les freins sont hydrauliques (S5) et à air comprimé (S7 & S8). La boîte de vitesses est manuelle synchronisée à cinq rapports et la direction est à vis sans fin.

Le SAVIEM S9 a curieusement bénéficié de l'appellation "S" mais a conservé la vieille cabine du "840 JL". Il était équipé du moteur diesel 6 cylindres SOMUA "Fulgur" F.646 de 6,8 litres (150 ch SAE / 110 kW à 1.500 tr/min) avec un couple de 422 N⋅m à 1.650 tr/min. Le camion est équipé d'une boîte de vitesses manuelle synchronisée à six rapports. Comme les autres modèles "S", le S9 a une suspension à ressorts à lames et une direction à vis sans fin. Il était disponible avec les empattements de 3.000 mm et 4.600 mm.


SAVIEM série SMModifier

SAVIEM SM
 
SAVIEM SM7 benne

Appelé aussi SM5 - SM6 - SM7 - SM8 - SM9
Marque   SAVIEM
Années de production 1967 - 1975
Usine(s) d’assemblage Blainville-sur-Orne
Classe Camion moyen tonnage
Moteur et transmission
Énergie Essence (SM5) / Diesel
Moteur(s) E : Renault 817.02
D : L4 MAN 597 / L6 MAN 797 / L6 MAN 798 turbo
Position du moteur Longitudinale avant
Cylindrée 3 320 / 5 270 / 5 490 cm3
Puissance maximale à 2.900 tr/min : 78 / 133 / 143 / 170 ch SAE (59 / 99,3 / 107 / 130 kW)
Couple maximal à 1.600 tr/min : 392 / 402 / 455 N m
Transmission 4×2 - 4x4 (SM8)
Boîte de vitesses Manuelle 5 rapports 301 (4 synchronisés)
Poids et performances
PTAC Porteurs : 8 000 à 13 000[4] kg
PTRA Tracteurs : 19 000 à 21 500 kg
Vitesse maximale 70 km/h
Consommation mixte 20/25 L/100 km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Fourgon
Plateau-ridelles bâché
Benne basculante
Châssis-cabine
Suspensions Ressorts à lames et amortisseurs hydrauliques
Direction Vis et galets
Freins hydraulique à commande pneumatique
Dimensions
Longueur 5 732 / 6 552 / 7 402 / 8 242 / 9 622 mm
Largeur 2 240 mm
Hauteur 2 250 mm
Empattement 2 600 / 3 240 / 3 640 / 4 500 / 5 300 mm
Voies  AV/AR 1 834 mm  / 1 578 mm
Chronologie des modèles

Le SAVIEM SM était une gamme de camions moyens produits par le constructeur français SAVIEM, filiale de la Régie Renault, entre 1967 et 1975.

Fin 1967, dans le cadre d'un partenariat élargi avec le motoriste et constructeur allemand MAN, SAVIEM présente les gammes SM (Saviem-MAN) pour remplacer la précédente série "S". Tous les modèles utilisant la cabine 812, version actualisée de la cabine utilisée sur la série "S" et pour la série "SG" (Super Galion et Super Goélette). La commercialisation de la série "SM" civile a été abandonnée en 1975, alors que les versions militaires ont été produites jusqu'en 1989.

Détails techniques[5]Modifier

La gamme SM comprenait cinq modèles :

  • SM5 : Cherge utile: 5,3 t pour un PTAC de 8,0 tonnes, moteur essence Renault Type 817-02 2,6 litres (78 ch / 57,4 kW à 3.600 tr/min) couple 206 Nm à 2.000 tr/min ou diesel Renault type 712.01, 3,32 litres (92 ch / 67,7 kW à 3.200 tr/min) couple 220 Nm à 2.000 tr/min,
  • SM6 : PTAC 9,0 tonnes,
  • SM7 : PTAC 10,95 tonnes, version tracteur de 21,0 t de PTRA,
  • SM8 : C.U. 8 tonnes et PTAC 12,3 tonnes, version tracteur de 21,5 t de PTRA,
  • SM9 : PTAC tonnes.


L'embrayage était un mono-disque Ferodo 12 LF 39 (sauf pour le SM8 4x4). La boîte de vitesses était une unité manuelle type 301 à 5 rapports dont 4 synchronisés.

La suspension était assurée par des ressorts à lames sur les deux essieux. Les freins étaient mixtes, hydrauliques/pneumatiques sur le "SM6" et à air comprimé sur les autres modèles.

 
SAVIEM SM7 à benne basculante.

Notes et référencesModifier

  1. John Carroll & Peter James Davies, Complete Book Tractors and Trucks, Hermes House, (ISBN 1-84309-689-7), p 66.
  2. « 1965 : SAVIEM lance 2 nouveaux véhicules », sur lesrenaultdepapier.fr (consulté le )
  3. Saviem S5, S7 & S8 - Saviem publications - Suresnes (1966)
  4. « Couverture catalogue SM5 - SM6 - SM7 - SM8 - SM8T », sur lesrenaultdepapier.fr (consulté le ).
  5. Saviem SM6 - SM7 - SM8, vol. N° 63D, Boulogne-sur-Seine, Éditions techniques pour l'automobile et l'industrie, coll. « Revue technique diesel », septembre–octobre 1973 (ISSN 0153-906X, OCLC 185497801), pages 33 à 90.

BibliographieModifier


Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier