Ouvrir le menu principal

Sœurs missionnaires de l'Évangile

Sœurs missionnaires de l'Évangile
Ordre religieux
Structure et histoire
Fondation
La Pommeraye
Fondateur Union de congrégations
Site web [1]
Liste des ordres religieux

Les sœurs missionnaires de l'Évangile forment une congrégation religieuse féminine de droit pontifical née de la fusion de quatre instituts.

HistoriqueModifier

La congrégation est née le 4 septembre 2014 de l’union des quatre instituts :

  • Sœurs du Bon-Sauveur de Caen
  • Sœurs de la Charité de Sainte-Marie d’Angers
  • Sœurs de Saint-Charles d’Angers
  • Sœurs de la Sainte-Famille de Nantes.


  • Sœurs du Bon-Sauveur de Caen, congrégation de droit pontifical fondée en 1730 par une ancienne novice du Bon-Sauveur de Saint-Lô, Anne Le Roy (1692-1781) pour l'enseignement et le soins des malades à domicile, l'institut est approuvé le 28 juillet 1735 par Mgr de Luynes et restauré après la Révolution en 1805 par Pierre-François Jamet (1762-1845) qui ajoute les soins psychiatriques et l'enseignement des sourds. Elles absorbent en 1961 le Bon-Sauveur de Saint-Lô.
  • Sœurs du Bon-Sauveur de Saint-Lô, congrégation de droit diocésain fondée le 5 septembre 1712 par Élisabeth de Surville pour se consacrer à l'enseignement et aux soins des malades, congrégation reconnue par Mgr de Brienne, évêque de Coutances. Elles fusionnent en 1961 avec le Bon-Sauveur de Caen [1].
  • Sœurs de la Charité de Sainte-Marie d’Angers, congrégation de droit diocésain fondée en 1679 par Henri Arnauld (1597-1692), évêque d'Angers pour l'hôpital d'Angers[2].
  • Sœurs de Saint-Charles d’Angers Congrégation de droit diocésain fondée en 1714 à Angers par Anne Jallot. À l'origine pieuse association sous le nom d'école de Charité, elle devient une véritable congrégation de droit diocésain en 1843. Les constitutions sont approuvées par l'évêque d'Angers en 1854[3].
  • Sœurs de la Sainte-Famille de Grillaud de Nantes Congrégation de droit diocésain fondée à Nantes en 1856 par l'abbé Jean-Marie Laurent (1822-1890) avec l'aide de Virginie Liénard[4].

Activités et diffusionModifier

La congrégation est présente en :

Notes et référencesModifier