Sœurs annonciades d'Heverlee

Les Sœurs annonciades d'Heverlee sont une congrégation religieuse féminine enseignante de droit pontifical.

Sœurs annonciades d'Heverlee
Ordre de droit pontifical
Approbation diocésaine 1907
par Mgr Mercier
Approbation pontificale ?
par ?
Institut congrégation religieuse
Type apostolique
But enseignement
Structure et histoire
Fondation 1894
Heverlee
Fondateur Xavier Temmerman
Site web (nl) site officiel
Liste des ordres religieux

HistoriqueModifier

Le , l'abbé Pierre Jacques De Clerck (1742-1831), curé de Veltem, achète une vieille maison dans sa paroisse pour en faire une école qui est placée sous le patronage de sainte Ursule. Le , l'école commence sous la conduite de Maria Josépha Gardet et deux compagnes. Le , jour de la fête de la Présentation, elles prononcent leurs vœux et font une retraite spirituelle de huit jours avec Joanna Francisca Borry comme supérieure. L'année suivante, elle est admise à faire profession religieuse. La révolution française met à un frein à son élan. L'abbé est pourchassé et mis en prison à Cambrai. Après la tourmente, il fonde une école à Reninge puis une autre à Buken mais meurt le à Veltem sans voir la reconnaissance officielle de ses institutions[1].

En 1831, l’abbé François Thijs (1789-1862) est nommé curé de Veltem ; il met tout en œuvre pour donner un statut canonique officiel aux sœurs. Le , il présente à l’archevêque de Malines une requête officielle demandant la reconnaissance de la fondation de l’abbé De Clerck en congrégation religieuse. Le , Mgr Engelbert Sterckx approuve par décret les statuts des sœurs, leur recommande la règle de l’ordre de l'Annonciation de la Vierge Marie et les autorise à porter l’habit des annonciades. Par un décret de 1854, le cardinal Sterckx promulgue que chaque filiale de Veltem peut demander son autonomie[2].

En 1894, le chanoine Xavier Temmerman (nl) (1850-1920) fonde une congrégation d'annonciade à Heverlee avec quelques postulantes formées par les annonciades de Huldenberg. L'institut d'Heverlee devient autonome en 1907 par décret du cardinal Désiré-Joseph Mercier, archevêque de Malines, et confié au gouvernement de la mère Alfonsina Hofs, qui le dirige jusqu'à sa mort en 1942. Dès 1931, la congrégation d'Heverlee envoie des sœurs en Afrique, d'abord au Congo, puis au Burundi[3].

Activités et diffusionModifier

Les sœurs se consacrent principalement à l'enseignement.

Elles sont présentes en[4]:

La maison-mère est à Heverlee.

En 2017, la congrégation comptait 205 sœurs dans 29 maisons[5].

Notes et référencesModifier

  1. « Le fondateur des annonciades apostoliques de belgique », sur https://www.annonciade.info (consulté le )
  2. Anicet N’Teba Mbengi, La mission de la Compagnie de Jesus au Kwilu : contribution à la transformation d'une région congolaise, 1901-1954, Rome, Editrice Pontificia Università Gregoriana, , 578 p. (ISBN 978-88-7839-171-0, lire en ligne), p. 399
  3. « Le charisme éducatif et pédagogique du chanoine P.F.X. Temmerman », sur http://users.skynet.be (consulté le )
  4. « nos communautés », sur http://users.skynet.be (consulté le )
  5. (it) Annuaire pontifical, Vatican, Librairie éditrice vaticane, , 2329 p. (ISBN 978-88-209-9975-9 et 88-209-9975-7), p. 1472