Sœurs McGarrigle

Kate et Anna McGarrigle, sont deux auteurs-compositrices-interprètes québécoises. Elles ont publié, entre 1975 et le décès de Kate en 2010, une dizaine d'albums de musique folk. Leurs compositions ou interprétations de chansons populaires, en anglais ou en français, ont inspiré de nombreux artistes de renommée internationale (Emmylou Harris, Linda Ronstadt, Nick Cave, Rufus Wainwright et Leonard Cohen...).

BiographieModifier

Anna McGarrigle est née à Montréal le 4 décembre 1944 ; Kate (Catherine Frances) McGarrigle est née à Montréal le 6 février 1946 et décédée le 18 janvier 2010.

Les sœurs McGarrigle passent leur enfance à Saint-Sauveur-des-Monts, dans les (Laurentides) entre les années 1940 et 1960. Elles écrivent leurs textes et se produisent sur scène ensemble. Leur ascendance québécoise et irlandaise influence leur répertoire, à la fois français et anglais. Elles apparaissent en 2001 sur l'album No More Shall We Part de Nick Cave and the Bad Seeds en tant que choristes.

Leurs albums Entre la jeunesse et la sagesse (connu aussi des anglophones comme French Record) et La Vache qui pleure, sont en français. D'autres albums incluent plusieurs titres en français. Philippe Tatartcheff en a souvent été le coauteur.

Les deux sœurs ont été décorées de l'Ordre du Canada en 1993 et ont reçu le Prix du Gouverneur général en 2004. Une autre sœur, Jane McGarrigle, a aussi écrit et chanté avec le duo sans pour autant avoir constitué un trio.

En 2011, les postes canadiennes émettent un timbre à leur effigie[1]. Deux albums rassemblant des morceaux inédits paraissent à un an d'intervalle: Oddities puis Tell my Sister.

DiscographieModifier

AlbumsModifier

ParticipationsModifier

  • 1979 - En 1979, elles participent à un film de l'ONF intitulé La valse du maître-draveur de John Weldon, pour lequel elles composent une chanson éponyme de 3 minutes.

Entremêlé de métrages d'archives, ce court métrage d'animation raconte l'histoire d'une jeune femme qui repousse les prétendants qu'on lui destine parce qu'elle est imbue d'un maître draveur. Agile sur ses pieds grâce à son métier, ce dernier l'entraîne finalement dans une valse effrénée au rythme d'une chanson interprètée par les sœurs McGarrigle.

Les sœurs McGarrigle apparaissent sur les albums suivants:

Les sœurs McGarrigle ont harmonisé ou traduit (avec Philippe Tatartcheff) ou enregistré (en tant que choristes, avec parfois leur groupe The Mountain City Four) certaines œuvres de :

ReprisesModifier

  • The Work Song de Maria Muldaur sur “Maria Muldaur
  • Cool River de Maria Muldaur sur “Waitress in a Donut Shop”
  • You Tell Me that I’m Falling down de Linda Ronstadt sur “Prisoner in Disguise”
  • Talk to Me of Mendocino de Linda Ronstadt sur “Get Closer”
  • I’ve had enough aka I Cried for Us de Linda Ronstadt, Dolly Parton et Emmylou Harris sur “Trio”
  • Come a Long Way de Loudon Wainwright III sur “Attempted Mustache”
  • Come a Long Way de Brett Every sur “Fairy Godmother’s Gone to Vegas”
  • The Lying Song de Maria Muldaur sur “Sweet Harmony”
  • Complainte pour Ste Catherine de Kirsty MacColl sur “Kite”
  • I Eat Dinner de Rufus Wainwright et Dido sur la B O du film Bridget Jones : “Edge of Reason”
  • Go Leave de Anne-Sophie Von Otter sur “For the Stars” (avec Elvis Costello)
  • Go Leave de Allison Moorer sur “Mockingbird”
  • Heartbeats Accelerating de Linda Ronstadt sur “Winterlight”
  • Heartbeats Accelerating par The Wailing Souls sur “All Around the World”
  • Heartbeats Accelerating de Cœur de pirate pour la B O de la Série Télévisée Trauma
  • Man is an Island de Emmylou Harris sur “Light of the Stable”
  • Going Back to Harlan de Emmylou Harris sur “Wrecking Ball”
  • Love is de Emmylou Harris sur “Bluebird”
  • Heart Like a Wheel de McKendree Spring sur McKendree Spring 3
  • Heart like a Wheel de Katie Moore sur “Montebello”
  • Heart Like a Wheel de Billy Bragg from You Woke Up My Neighbourhood
  • Heart Like a Wheel par The Corrs sur “Home”
  • Heart Like a Wheel de June Tabor sur “At the Wood’s Heart”
  • Heart Like a Wheel de Linda Ronstadt sur “Heart Like a Wheel”
  • Cheminant à la Ville de Xavier Caféine sur “Gisèle”
  • Petite annonce amoureuse de Chloé Ste Marie sur “Je marche à toi”

HonneursModifier

Kate et Anna McGarrigle ont reçu des récompenses prestigieuses :

BibliographieModifier

  • (en) Dane Lanken, Kate and Anna McGarrigle - Songs & Stories, Penumbra Press, (ISBN 9781897323038)
  • (en) Ray Conlogue, The McGarrigles' finest hour, Globe and Mail, Toronto, 21 nov. 1998
  • (en) Janice Kennedy, The McGarrigles in Autumn, Citizen, Ottawa, 29 nov. 1998
  • (en) Martin Siberok, McGarrigles Intro the First Family of Folk, The Record, 19 oct. 1998
  • (en) Kim Hughes, Kate & Anne McGarrigle: sisters unearth mystery and melancholy in everyday life, Now, Toronto, 23-29 mai 1991
  • Raymonde Bergeron, Les Sœurs McGarrigle (entrevue), Madame au foyer, Montréal, oct. 1980
  • (en) Bob Bossin, Sweet Harmony, Weekend, 2 sept. 1978
  • (en) Roy MacGregor, The Fluke, The Canadian, 28 mai 1977

Notes et référencesModifier

  1. (en) [vidéo] Gentle Annie - par Kate (au piano) & Anna McGarrigle, with Linda Ronstadt, in 1999 sur YouTube

Articles connexesModifier

Liens externesModifier