Sœurs hospitalières de Notre-Dame des Douleurs

Sœurs hospitalières de Notre-Dame des Douleurs
Ordre de droit pontifical
Approbation diocésaine 25 décembre 1862
par Mgr Zafferani
Approbation pontificale 25 janvier 1935
par Pie XI
Institut congrégation religieuse
Type apostolique
But soins des malades
Structure et histoire
Fondation 27 septembre 1850
Côme
Fondateur Giovannina Franchi
Abréviation A.C.S.I.A
Patron Notre-Dame des Douleurs, Ange gardien, Camille de Lellis, François de Sales, Jeanne de Chantal, Abundius de Côme.
Rattaché à frères mineurs capucins
Site web (it) site officiel
Liste des ordres religieux

Les Sœurs hospitalières de Notre-Dame des Douleurs (en latin : Congregationis Sororum Hospitalriarum a Virgine Perdolente) sont une congrégation religieuse féminine hospitalière de droit pontifical.

HistoriqueModifier

La congrégation est fondée le à Côme par Giovannina Franchi (1807 - 1872). Les sœurs prennent l'habit le et sont approuvées comme institut de droit diocésain le par Mgr Carlo Zafferani, vicaire général et archiprêtre du diocèse de Côme. En 1879, les religieuses s'installent au Valduce, une zone inhabitée à la périphérie de Côme et fonde une clinique. Mgr Adolfo Luigi Pagani, évêque de Côme, approuve les constitutions religieuses conformément au nouveau droit canonique.

L'institut obtient le décret de louange le et l'approbation finale du Saint-Siège le , il est agrégé aux frères mineurs capucins le .

Activités et diffusionModifier

Les religieuses se consacrent aux malades dans les cliniques, les hôpitaux et à domicile, ainsi qu'aux personnes âgées dans les maisons de retraite.

Elles sont présentes en Italie, en Suisse et en Argentine.

La maison-mère est à Côme.

En 2017, la congrégation comptait 52 sœurs dans 6 maisons[1].

Notes et référencesModifier

(it) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Suore infermiere dell'Addolorata » (voir la liste des auteurs).