Südostbahn

compagnie ferroviaire suisse

Le Südostbahn (SOB) (en allemand chemin de fer du Sud-Est) est une entreprise ferroviaire suisse née de la fusion en 2001 de la Schweizerische Südostbahn et de la Bodensee Toggenburg Bahn.

Schweizerische Südostbahn
Logo de Südostbahn
Logo de la compagnie
illustration de Südostbahn

Création 17 décembre 2001 (Saint-GallVoir et modifier les données sur Wikidata)
Prédécesseur Bodensee Toggenburg Bahn
Schweizerische Südostbahn (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Forme juridique Société anonyme
Sigle SOB
Siège social Saint-Gall
Drapeau de la Suisse Suisse
Actionnaires Confédération 35.83%, Canton de St-Gall 19.17%, actionnaires privé 15.27%
Direction Thomas Küchler
Effectifs en augmentation 850[1](2021)
RC CHE-109.387.941
Site web www.sob.ch

Action 8 925 000 actions nominatives de 1 CHF.
Fonds propres 8 925 000 CHF
Chiffre d’affaires en augmentation 167 519 697 CHF[2] (2014)
Résultat net en augmentation 4 502 725 CHF[2] (2014)

Localisation Saint-Gall
Longueur 123 km
Dont électrifiés 123 km
Écartement des rails normale (1 435 mm)
Trafic voyageurs en diminution 12 478 869[2] (2014)

Histoire

modifier

Le besoin d'un chemin de fer reliant Wädenswil au bord du Lac de Zurich vers la commune d'Einsiedeln, lieu important de pèlerinage, se fit sentir très tôt et les travaux débutèrent en 1871. Cependant l'ouverture à l'exploitation le sous l'étiquette WE, fut précédée de difficultés financières. Les deux communes aidèrent l'entreprise en achetant le matériel roulant qu'elles gardèrent jusqu'en 1887.

À la suite de la construction du chemin de fer du Gothard en 1882[3], il devint important de relier le train Wädenswil-Einsiedeln-Bahn (WE) à cette ligne internationale. La Société du chemin de fer du Sud-Est de la Suisse fut constituée en 1889 et le , on inaugura les lignes Pfäffikon - Samstagern et Biberbrugg - Arth-Goldau. Les premières années d'existence du SOB furent difficiles.

En 1878, grâce à une digue en viaduc reliant Pfäffikon à Rapperswil, la compagnie ZGB mis en service une liaison entre les deux villes. Les deux compagnies WE et ZGB, fusionnent le [4]

L'espoir renaît en 1910 après la mise en service par les CFF de la ligne Rapperswil à Wattwil à travers le tunnel du Ricken (8,6 km). Une liaison devenait possible avec la Bodensee Toggenburg Bahn et donc d'organiser des trains de voyageurs depuis Lucerne jusqu'au bord du Lac de Constance. Pour un échange plus performant entre les divers réseaux, le SOB fut électrifié entre 1939 et 1941[5].

Actuellement la commune d'Einsiedeln est reliée à la gare de Zurich par la ligne S13 de la S-Bahn.

Remarquons que depuis le , il existe un train mythique : le Voralpen-Express, dont le caractère touristique est indéniable et qui relie Romanshorn à Lucerne, sur un parcours pittoresque tantôt verdoyantes, tantôt enneigées. En , cette ligne qui relie Lucerne à Saint-Gall appartient totalement à la SOB[6].

La ligne de faîte du Gothard, abandonnée par les CFF, est reprise dès par la Südostbahn dont l' InterRegio relie Bâle à Lugano par Lucerne, sous le numéro IR26 ou IR Gothard[7]. Südostbahn assure également la liaison IR46, Zurich HB - Zoug - Lugano. Le service est assuré par les Stadler FLIRT Traverso[8].

Dès , la compagnie reprend la ligne longue distance en collaboration avec les CFF, Berne - Coire sur une distance de 236 kilomètres, avec l'IR 35 (InteRegio) : Aare Lint. Ainsi la compagnie fait circuler 24 trains de couleur cuivre sur les lignes Voralpen-Express, Treno Gottardo et Aare Linth[1].

Matériel roulant

modifier

Le , la compagnie annonce la mise en vente de l'ensemble du parc du Voralpen-Express, pour fin 2019, la compagnie disposant dès des nouveaux trains Stadler FLIRT Traverso, numérotées dans la série : RABe 526. Ces derniers remplaceront les rames tractées par des Re 446 et Re 456 ainsi que les voitures VU I[9].

Les six Re 456 que possédait la compagnie, ont été vendues à des associations[10] :

  • Re 456 091 « Voralpen-Express » à la Sihl Valley Zurich Uetliberg Bahn (SZU)
  • Re 456 092 "Siemens" à la Sihl Valley Zurich Uetliberg Bahn (SZU)
  • Re 456 094 "Chaussures Vögele" récupérée par l’association DSF (Depot und Schienenfahrzeuge) de Coblence.
  • Re 456 095 "100 ans Romanshorn-Uznach" récupérée par l’association DSF (Depot und Schienenfahrzeuge) de Coblence[11].
  • Re 456 093 "Sersa" vendue à BRM Investment
  • Re 456 096 « Voralpen-Express » vendue à BRM Investment[12]

Notes et références

modifier
  1. a et b (de)Bahnonline du 12 décembre 2021
  2. a b et c Geschäftsbericht 2014 : Auf einen Blick, p. 2
  3. Le 1 mai 1909, la compagnie de chemin de fer du Gothard fut intégrée dans le réseau CFF
  4. Railpassion, N° 270, mars 2020
  5. Les Chemins de fer privés suisses, Éditions Avanti, Fritz Bandi, 1979
  6. La Suisse et ses chemins de fer, Jean Tricoire, La Vie du Rail 2019
  7. Railpassion, N° 280, février 2021
  8. Railpassion, N° 286, août 2021, Luc Levert
  9. Railpassion N° 273, juin 2020
  10. (de)Bahnonline.ch du 5 juillet 2021
  11. Railpassion, 26 mars 2021
  12. Bahnonline.ch, 26 mars 2021

Publications

modifier
  • (de) « Geschäftsbericht 2014 » [« Rapport annuel 2014 »] [PDF], sur sob.ch, (consulté le )
  • (de) « Geschäftsbericht 2013 » [« Rapport annuel 2013 »] [PDF], sur sob.ch, (consulté le )
  • (de) « Geschäftsbericht 2012 » [« Rapport annuel 2012 »] [PDF], sur sob.ch, (consulté le )

Lien externe

modifier