Sóller

commune espagnole

Sóller
Blason de Sóller
Héraldique
Sóller
Vue de Sóller et au fond Port de Sóller.
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Drapeau des îles Baléares Îles Baléares
Comarque Serra de Tramuntana
District judic. Palma de Majorque
Maire
Mandat
Jaume Servera (MÉS)
Depuis juin 2015
Code postal 07100
Démographie
Gentilé Solleric/a
Population 13 634 hab. ()
Densité 319 hab./km2
Géographie
Coordonnées 39° 45′ 59″ nord, 2° 42′ 54″ est
Altitude 56 m
Superficie 4 280 ha = 42,80 km2
Bordée par Mer Méditerranée
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Îles Baléares
Voir sur la carte administrative des Îles Baléares
City locator 14.svg
Sóller
Géolocalisation sur la carte : Espagne
Voir sur la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Sóller
Géolocalisation sur la carte : Espagne
Voir sur la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Sóller
Liens
Site web www.ajsoller.net

Sóller (en catalan et en castillan) est une commune située au nord-ouest de l'île de Majorque, au pied la chaîne montagneuse de la Serra de Tramuntana. Elle dispose d'un port sur la mer Méditerranée. L'île de Majorque fait partie de la communauté autonome des Îles Baléares en Espagne.

ÉtymologieModifier

Sóller viendrait de "Sulliar", la "vallée d'or", en langue arabe[1] par allusion aux citrons qui y sont cultivés.

Ses habitants sont appelés les Sollerics.

GéographieModifier

La ville proprement dite s'étend sur environ 3 kilomètres, du port de Sóller sur la côte jusqu'à la commune de Fornalutx et au hameau de Biniaraix à l'intérieur d'une grande vallée au pied de la chaîne montagneuse de la Serra de Tramuntana. Le phare de Cabo Gros, perché sur le promontoire ouest de la rade, et le phare de Punta de Sa Creu à l'est, marquent l'entrée du port.

HistoireModifier

Le site est occupé par les Romains[2], suivis des Byzantins.

L'occupation maure (903-1229) est mal documentée.

Après la reconquête de Majorque ou conquesta de Jacques Ier d'Aragon, le vaste ban de Sóller est partagé entre trois seigneurs investisseurs et participants de la croisade, le comte d'Ampurias, le vicomte de Béarn et l'évêque de Gérone.

Les attaques de pirates venus d'Afrique du nord sont constantes. Celle du , une attaque brutale d'une forte escadre de pirates maures laisse son empreinte dans la mémoire du village[2]. Les sœurs Catalina et Francisca Casasnoves, "dames vaillantes", résistent courageusement aux agresseurs. Le capitaine Joan Angelats sauve le village[3],[4].

L'évènement est célébré chaque année, autour du , lors de la Firò[5].

Lors de la révolution française, des émigrants français s'installent à Soller, déjà réputé pour son commerce d'agrumes.

À la fin du XIXe siècle, les habitants du village émigrent en nombre pour l'Amérique du Sud (Cuba, Porto Rico, Mexique). Des Sollerics participent au peuplement de l'Algérie française[6].

En 1912, la voie ferrée pour Palma désenclave le village et facilite le commerce[4].

L'immigration des habitants de Sóller se tourne vers la France ainsi que vers les pays européens[7].

En 1997, l'ouverture du tunnel percé sur la route de Palma à Sóller[8] désenclave davantage encore le village ; son utilisation est gratuite depuis 2018.

BlasonModifier

Les armes de Sóller sont visibles sur l'un des murs de la mairie.

AdministrationModifier

Sóllers appartient à la comarque de Serra de Tramuntana. Six lieux-dits sont rattachés à la commune :

JumelageModifier

Le , le conseil municipal de Port-Vendres vote à l'unanimité la décision de passer un accord de jumelage avec Sóller, en autorisant son Maire à signer le protocole d'entente et à engager les démarches nécessaires pour la création d'un comité de jumelage, formalisé par la désignation des membres lors du conseil municipal du [9].

DémographieModifier

TransportsModifier

La ville possède aussi une ligne de tramway, longue de 4,8 kilomètres qui la relie à Port de Sóller.

Sóller est reliée à Palma par un chemin de fer, ainsi que par deux routes, l'une, montagneuse et l'autre, à travers la vallée et dotée d'un tunnel. La route de montagne passe par le col de Sóller ; longue de dix-huit kilomètres, elle comporte dans la montée exposée au sud, des champs d'oliviers et dans la descente, exposée au nord, des chênes et des pins. La route d'Andratx à Pollença passe également à travers la vallée.

ÉconomieModifier

L'économie repose sur le tourisme et l'agriculture concentrée sur la production d'agrumes, d'olives et d'amandes. En effet, le climat est particulièrement propice à la culture des citrons et des oranges.

Patrimoine culturelModifier

MonumentsModifier

Sóller est connue pour ses maisons construites au début du XXe siècle par des autochtones ayant étudié en Espagne ou encore en France puis revenus sur place. C'est pourquoi le style du modernisme catalan y est bien implanté.

L'immeuble qui jouxte l'église paroissiale, abritant une banque, a été remanié au début du XXe siècle par l'architecte Rubió i Bellver, disciple d'Antoni Gaudí.

L'endroit était fortifié en raison des razzias et de la domination sarrasine de la région au Moyen Âge ; il reste un tronçon de muraille près de l'église paroissiale.

La Torre Picada (tour de guet) à côté du port a été construite au XVIe siècle . Elle fait partie d'un réseau de tours de guet (de l'arabe atalaya, al-talaya, tour de guet).

MuséesModifier

Le musée Can Prunera de Soller expose des œuvres modernes, contemporaines ou récentes[10].

Le musée des sciences naturelles est situé dans le Jardin botanique de Sóller.

CultureModifier

FestivalsModifier

Depuis 1980, Sóller accueille, chaque année durant une semaine au mois de juillet, un festival international de folklore Sa Mostra.

Les correfocs ont lieu tous les ans, fin août.

La fête Sa Fira se tient tous les mois de mai ; elle est souvent couplée avec la fête Firò, reconstitution de l'agression des pirates maures de 1561[11].

SportModifier

Notes et référencesModifier

  1. cf http://viagallica.com/baleares/ville_soller.htm
  2. a et b (es) « Historia de Sóller », sur soller1.com (consulté le ).
  3. Vaquette d' Hermilly, Histoire du royaume de Majorque avec ses annexes, , 570 p. (lire en ligne), p. 538.
  4. a et b « ? », sur Ajuntament de Soller.
  5. (es) J. MORA / I. M., « Firó de Sóller 2019 : guía para seguir la fiesta más importante de la Vall », sur diariodemallorca.es, (consulté le ).
  6. « L’émigration des Solleriques en Europe au XIX et XXe siècles - www.histoire-genealogie.com », sur histoire-genealogie.com (consulté le ).
  7. http://www.soller.es/wms/ofo/imgdb//archivo_doc91851.pdf
  8. http://www.ajsoller.net/turisme/turismeinfo.fr.html?cIte=21461
  9. « Compte-rendu du Conseil municipal du 28 novembre 2016 »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) [PDF]
  10. (en) « Inici - Can Prunera Museu Modernista », sur Can Prunera Museu Modernista (consulté le ).
  11. (es) « Sa Fira », sur soller1.com (consulté le ).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier