Ouvrir le menu principal
Sénécas, Tsonnontouans, Sonont8ehronons
Description de cette image, également commentée ci-après
Portrait du président des Sénécas, Barry E. Snyder, Jr.

Populations significatives par région
Autres
Langues Seneca
anglais
Ethnies liées Iroquois

Les Sénécas ou Tsonnontouans sont un peuple amérindien d'Amérique du Nord qui faisait partie de la Confédération iroquoise. Pendant la guerre d'indépendance américaine et durant la guerre anglo-américaine de 1812, ils étaient alliés aux Britanniques. Ils sont approximativement 1 000 au Canada et 8 000 aux États-Unis[réf. nécessaire].

Origine du nomModifier

L’origine du nom de la tribu vient du « Onöndowaga » et signifie « les personnes de la grande colline ».

Durant l'Ancien Régime, on utilisait le nom de Tsonnontouans ou Sonont8ehronons[1],[2],[3]

HistoireModifier

 
Photographie de Ah-Weh-Eyu (« jolie fleur »), femme sénéca, en 1908.

Les Sénécas vivaient traditionnellement dans ce qui est aujourd'hui l'État de New York, entre la rivière Genesee et le lac Canandaigua. Des récentes découvertes archéologiques montrent que leur territoire s’étendait jusqu’à la rivière Allegheny, notamment après que les Iroquois eurent anéanti les tribus wenro et ériée.

Les Sénécas cultivaient le maïs, les haricots et les courges, selon la technique des trois sœurs, et pratiquaient la chasse et la pêche.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Anthony P. Schiavo et Claudio R. Salvucci, Iroquois Wars I: Extracts from the Jesuit relations and primary sources from 1535 to 1650, Arx Publishing, LLC, (ISBN 9781889758343, lire en ligne), p. 196
  2. The French gave to the latter group the general name " les Iroquois Superieurs ", " les Hiroquois d'en haut "', i. e. the Upper Iroquois, " les Hiroquois des pays plus hauts, nommés Sontouaheronnons " (literally, 'the Iroquois of the upper country, called Sontoua- heronnons'), the latter being only another form of "les Tsonnontouans" (the Seneca) ; and to the first group the designations "les Iroquois inferieurs " (the Lower Iroquois), and "les Hiroquois d'en bas, nommés Agnechronnons " (the Mohawk; literally, 'the Iroquois from below, named Agnechronnons').
  3. Jeremiah Curtin et J. N. B. (John Napoleon Brinton) Hewitt, Introduction to Seneca fiction legends and myths, Washington, Government Printing Office, (lire en ligne)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (en) Anthony F.C. Wallace, The Death and Rebirth of the Seneca, New York, Vintage Books, (ISBN 0-394-71699-X)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier