Séminaire Sainte-Marie-Majeure de Strasbourg

séminaire situé à Strasbourg, dans le Bas-Rhin, en France

Le séminaire Sainte-Marie-Majeure de Strasbourg est un établissement supérieur de formation de prêtres situé à Strasbourg, dans le Bas-Rhin. L'édifice est remarquable par son imposante façade néo-classique et son puits du XVe siècle classé au titre des monuments historiques[1]. Il abrite notamment une bibliothèque du XVIIIe siècle conservant d'importants fonds patrimoniaux religieux.

Séminaire Sainte-Marie-Majeure de Strasbourg
Image dans Infobox.
Présentation
Type
Patrimonialité
Logo monument historique Classé MH (1939, puits)
Site web
Localisation
Pays
Région
Collectivité territoriale
Département
Commune
Adresse
2, rue des Frères
Coordonnées
Localisation sur la carte de Strasbourg
voir sur la carte de Strasbourg
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Bas-Rhin
voir sur la carte du Bas-Rhin
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

LocalisationModifier

Attenant à la cathédrale Notre-Dame et au lycée Fustel-de-Coulanges, cet ensemble de bâtiments est situé au 2, rue des Frères, où se trouve le portail principal. Un autre accès se fait par la rue des Écrivains.

HistoriqueModifier

Le puits gothique (XVe siècle)[2] situé dans l'une des cours fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis 1939[1].

ArchitectureModifier

L'orgue de la chapelle a été construit dans un buffet blanc par Yves Kœnig en 1985[3].

Équipe de formationModifier

  • René Fischer, supérieur

FormationModifier

 
Le séminaire dans la rue des Frères.

L’ensemble des séminaristes suivent les cours à la faculté de théologie catholique de Strasbourg qui est une composante de l'université de Strasbourg. En plus de ces cours universitaires, est dispensé au sein même du séminaire un ensemble de formations sur des matières propres aux exigences de la formation des séminaristes.

Avant leur entrée au séminaire, les candidats suivent une année préparatoire : l’année de propédeutique, qui a lieu à Nancy et leur permet de demander leur entrée en première année.

Anciens supérieursModifier

Anciens enseignantsModifier

Anciens étudiantsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Grand Séminaire de Strasbourg », notice no PA00085041, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. « Puits du Grand Séminaire, Strasbourg », sur fr.topic-topos.com (consulté le 25 janvier 2015)
  3. « Strasbourg, Grand séminaire », sur decouverte.orgue.free.fr (consulté le 25 janvier 2015)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Joseph Brauner, L'Abbé Bernardin Saglio : prédicateur à la Cathédrale et directeur au Grand Séminaire de Strasbourg, victime de la Révolution Française (1761-1793), F. X. Leroux, Strasbourg, 1923, 31 p.
  • (de) J. Gass, Das Strassburger Priesterseminar während der Revolutionszeit, F. X. Le Roux, Strasbourg, 1914, 106 p.
  • Joseph Hausser, Trente cinquième anniversaire de l'ordination des élèves du Grand Séminaire de Strasbourg. Cours de 1864-1868. Allocution prononcée à Notre-Dame des Trois-Épis, le , Sutter F., Rixheim, 1903, 16 p.
  • Auguste-Marie-Pierre Ingold, Note sur la fondation du grand séminaire de Strasbourg. L'Oratoire en Alsace, impr. de A. Sutter, Rixheim, 1882, 7 p.
  • Gervais Mueller, Trentième anniversaire de l'ordination des élèves du Grand Séminaire de Strasbourg. Cours de 1864-1868. Allocution prononcée à Notre-Dame de Dusenbach le , Sutter F., Rixheim, 1898, 11 p.
  • Louis Schlaefli, Inventaire méthodique des documents relatifs à l'histoire du grand séminaire, 1999, 140 p., [lire en ligne]

FilmographieModifier

  • Les portes du monde, film documentaire de Marc Jonas, 2008, 52 min.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier