Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Sélection de la ville hôte pour les Jeux olympiques d'été de 1992

La sélection de la ville hôte pour les Jeux olympiques d'été de 1992 est une procédure organisée par le Comité international olympique qui fut concrétisé par la victoire de Barcelone.

Elle eut lieu le dans le cadre de la 91e session du comité international olympique au Palais de Beaulieu de Lausanne en Suisse[1].

Sommaire

RésultatsModifier

Résultats officiels du scrutin
Villes Pays Tour 1 Tour 2 Tour 3
Barcelone   Espagne 29 37 47
Paris   France 19 20 23
Belgrade   Yougoslavie 13 11 5
Brisbane   Australie 11 9 10
Birmingham   Royaume-Uni 8 8
Amsterdam   Pays-Bas 5

CandidaturesModifier

BarceloneModifier

ParisModifier

 
Logo de la candidature

La candidature est préfigurée en juin 1984, lors de de la cérémonie fêtant les 90 ans du comité international olympique[2]. Même si la déclaration officielle eu lieu le [3].

La candidature est portée par les grands politiques : le président François Mitterrand, le maire de Paris et président du comité de candidature Jacques Chirac, le ministre des sports Alain Calmat, le président du CNOSF Nelson Paillou, le président de la région Ile de France Michel Giraud, le vice-président du comité de candidature Alain Danet et les membres français du CIO Jean de Beaumont et Maurice Herzog. Il y eut plusieurs initiatives pour défendre la candidature tel une bande-dessinée spéciale d'Astérix ou un clip promotionnel montrant Guy Drut relayant la flamme olympique sur l'avenue des Champs-Élysées[1]. Face à Barcelone archi-favorite, la candidature échoue même si le même jour, la France récupère les Jeux d'hiver à Albertville.

Le calendrier prévu des Jeux était du au . Le village olympique dans le quartier de Bercy-Tolbiac. Une partie sur la rive gauche, au sud du centre aquatique, devenue aujourd'hui la Bibliothèque François-Mitterrand. Une autre sur la rive droite, adjacent au parc de Bercy, devenue la ZAC de Bercy[4].

Liste des sites sportifs[5]
Sport Site Commune Statut
Athlétisme
Stade olympique[6]
Parc des sports[7] Vincennes À construire
Parc du Tremblay Champigny-sur-Marne
Aviron / Canoë-kayak Base nautique Vaires-sur-Marne[8] À construire
Badminton Parc des expositions de Paris-Nord Villepinte Villepinte Existant
Basket-ball Parc des expositions de Paris-Nord Villepinte Villepinte Existant
Boxe Parc des expositions de la porte de Versailles Paris Existant
Cyclisme sur piste Vélodrome de la Croix de Berny [à définir] À rénover
Cyclisme sur route Les circuits étaient en cours d'étude [9] Existant
Équitation Champ-de-Mars (dressage) Paris Existant
Hippodrome de Longchamp (saut d'obstacles par équipe) Paris Existant
Stade olympique (saut d'obstacles individuel)[10] Vincennes ou Champigny-sur-Marne À construire
Hippodrome de Fontainebleau (concours complet) Fontainebleau Existant
Escrime Grand Palais Paris Existant
Football Parc des Princes (finales) Paris Existant
Stade Félix-Bollaert Lens Existant
Stade de la Beaujoire Nantes Existant
Stade Geoffroy-Guichard Saint-Étienne Existant
Stade de la Meinau Strasbourg Existant
Stade Vélodrome Marseille Existant
Stade de Gerland Lyon Existant
Gymnastique Palais Omnisport de Paris-Bercy (artistique) Paris Existant
Centre des nouvelles industries et technologies (rythmique) La Défense Existant
Handball Parc des expositions de Paris-Nord Villepinte Villepinte Existant
Palais Omnisport de Paris-Bercy (finales) Paris Existant
Haltérophilie Palais des congrès Paris Existant
Hockey sur Gazon Haras de Jardy Marnes-la-Coquette / Vaucresson Existant
Judo Centre des nouvelles industries et technologies La Défense Existant
Lutte Stade Pierre-de-Coubertin Paris Existant
Natation Centre aquatique[11] Paris À construire
Piscine Georges-Vallerey (phase préliminaire du water-polo) Paris Existant
Pentathlon moderne Forêt de Fontainebleau [à définir] Existant
Tennis Stade Roland-Garros Paris Existant
Tennis de table Halle Georges-Carpentier Paris Existant
Tir Centre de tir Briis-sous-Forges À construire
Tir à l'arc Parc du Tremblay Tremblay Existant
Voile Port Hyères Existant
Volley-ball Parc des expositions de Paris-Nord Villepinte Villepinte Existant
Palais Omnisport de Paris-Bercy (finales) Paris Existant
On prévoyait également deux sites pour des sports de démonstrations

BelgradeModifier

BrisbaneModifier

BirminghamModifier

AmsterdamModifier

RéférencesModifier

  1. a et b « 20 heures de France 2 : émission du 17 octobre 1986 » [vidéo], sur YouTube / INA,
  2. « Paris, ville olympique ? La leçon de l'échec de 1992 », sur France Info (à partir d'Internet Archive,
  3. « Paris candidat aux Jeux olympiques de 1992 » [vidéo], sur INA
  4. « JO 2024 : L'implantation problématique d'un Village Olympique près de Paris », sur Sport & Société,
  5. (en) « Dossier de Paris 1992 », sur Issuu
  6. Le comité de candidature hésitait entre deux sites pour établir le stade.
  7. Adjacent au bois de Vincennes et l'INSEP.
  8. Mantes était également en lice pour accueillir les épreuves mais ne fut pas retenu dans le dossier final.
  9. L'individuel était un circuit La Ferté-Alais-Bouville (orthographié Beuville)-Vayres-sur-Essonne, les 100 km par équipe un circuit Vaux le Vicomte-Nangis-Provins-Donnemarin[pas clair]-Le Châtelet-en-Brie. Une course à Meaux était aussi envisagé.
  10. Le dossier explique qu'il s'agit de la tradition que l'ultime épreuve des olympiades, le saut d'obstacle, soit dans le stade olympique, avant la cérémonie de clôture.
  11. Le dossier indique qu'il aurait été placé à Tolbiac. Soit dans la zone concernée par les aménagements Paris Rive Gauche. D'après une maquette (« Le Centre Aquatique Olympique, histoire de trois projets pour trois candidatures », sur Sport & Société, ), ce centre aurait été situé juste en face du Palais Omnisport de Paris-Bercy, à côté de la Bibliothèque François-Mitterrand, encadré par les rues Raymond-Aron, Fernand-Braudel et George-Balanchine, et aurait été plus grand que le Jardin James-Joyce.