Ségolène de Troclar

Sainte Sigolène (ou Ségolène, Sigouleine, Segouleine) née à Albi, elle vécut au VIIe siècle en région Midi-Pyrénées[Quoi ?][1].

BiographieModifier

Mariée à l'adolescence, la jeune chrétienne est veuve à 22 ans. Elle consacre sa vie aux pauvres et à la prière.

Elle fonde le monastère de Troclar à Lagrave (Tarn), dont elle fut la première abbesse (supérieure d'un monastère de religieuses).

Les travaux archéologiques (site de Troclar-Lagrave - Tarn) ont mis au jour les vestiges de la crypte (époque carolingienne) qui abrita son corps jusqu'à la fin du XIe siècle[2]. Ils sont classés monument historique depuis 1994[3]. En 2001, l'étude des restes animaux du IXe au XIIe siècle montre que cette communauté vivait dans une simple autarchie[4].

Sainte Ségolène est fêtée le [1]. Elle est souvent représentée tenant une crosse d'évêque au bras gauche.

ÉtymologieModifier

Segelina forme latinisée composé du germanique Sig, Sic "victoire"[5] + lind "doux"[5], signifiant "Douce Victoire", notons que Sig- est proche de la racine gauloise Sego- "victoire, force"[6].

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • l'article « Vie et Vita de sainte Ségolène, abbesse du Troclar au VIIe siècle », publié dans la revue Le Moyen Âge (ISSN 0027-2841), 1995, vol. 101, no 3-4, p. 385-406.

RéférencesModifier

  1. a et b BAILLET (Adrien) Les vies des Saints (1739), t. 5 juillet-15 août p. 346-348.
  2. CABOT (Marie-Claude) Lagrave (Tarn). Le Troclar. Archéologie médiéval (1993), t. 23, p. 377 PERSÉE en ligne.
  3. http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=REF&VALUE_1=PA00095673
  4. Le Prieuré de Sainte-Sigolène, lieu-dit Troclar à Lagrave (Tarn) : étude archéozoologique des vestiges osseux des IXème-XIIIème siècles (fouilles 1993-95) Dereclenne, Jean-Bernard. Le Prieuré de Sainte-Sigolène, lieu-dit Troclar à Lagrave (Tarn) : étude archéozoologique des vestiges osseux des IXème-XIIIème siècles (fouilles 1993-95). Thèse d'exercice, Université Paul Sabatier - Toulouse III, 2001, 120 p. Univ. Toulouse, en ligneen ligne
  5. a et b FERGUSON (Robert) The Teutonic Name-system, Applied to the Family Names of France, England and … (1864), p. 109-110, 172.
  6. DELAMARRE (X.) Dictionnaire de la langue Gauloise (2003), p. 269.

Liens externesModifier