Sæthryth

Sæthryth
Image illustrative de l’article Sæthryth
Abbesse de Faremoutiers
Décès vers 660 
Faremoutiers
Ordre religieux Ordre de Saint-Benoît
Fête 10 janvier

Sæthryth, parfois francisé en Sédride, est une princesse et religieuse anglo-saxonne du milieu du VIIe siècle.

D'après Bède le Vénérable, elle est la belle-fille du roi des Angles de l'Est Anna[1]. Le Liber Eliensis la fait à tort fille d'Anna et de Hereswith, qui est en réalité la belle-sœur de ce roi.

Sæthryth entre dans les ordres et devient religieuse à l'abbaye de Faremoutiers, dans le royaume des Francs. Bède explique que il n'existe alors que peu de monastères en Angleterre, si bien que les Anglais désireux de devenir moines choisissent généralement de se rendre sur le continent[2]. À la mort de Fare, la fondatrice de l'abbaye, en 655 ou 657, Sæthryth lui succède et devient la deuxième abbesse de Faremoutiers.

À sa propre mort, survenue vers 660, c'est sa demi-sœur Æthelburh, fille du roi Anna, qui devient abbesse. Sæthryth est par la suite considérée comme sainte et fêtée le [3].

RéférencesModifier

  1. Bède le Vénérable 1995, livre III, chapitre 8, p. 183.
  2. Ridyard 1988, p. 177.
  3. Farmer 2004.

BibliographieModifier

Liens externesModifier