Ryan XF2R Dark Shark

Ryan XF2R Dark Shark
Vue de l'avion.
Un XF2R Dark Shark en stationnement.

Constructeur Drapeau : États-Unis Ryan Aeronautical Company
Rôle Chasseur[1]
Statut Projet annulé
Premier vol
Nombre construits 1 prototype
Équipage
1
Motorisation
Moteur Turbopropulseur : General Electric T31
Turboréacteur : General Electric J31
Nombre 2
Type • 1 x Turbopropulseur
• 1 x Turboréacteur
Puissance unitaire T31 : 1 760 ch, soit 1 310 kW
Poussée unitaire J31 : 7,1 kN
Dimensions
Envergure 12,80 m
Longueur 10,97 m
Hauteur 4,27 m
Surface alaire 28,3 m2
Masses
Avec armement 4 990 kg
Performances
Vitesse maximale 800 km/h (Mach 0,65)
Plafond 11 900 m
Vitesse ascensionnelle 1 478,4 m/min
Charge alaire 176 kg/m2
Armement
Interne mitrailleuses Browning M2 de 12,7 mm (calibre .50)

Le Ryan XF2R Dark Shark était un chasseur expérimental américain, construit à la fin des années 1940 pour l'US Navy. Dérivé du FR Fireball, également conçu par la Ryan Aeronautical Company, il combinait également la propulsion par hélice et par turboréacteur. À la différence de son prédécesseur cependant, son hélice à quatre pales Hamilton Standard était entraînée par un turbopropulseur General Electric T31, alors que sur le Fireball elle était entraînée par un moteur à pistons en étoile.

DéveloppementModifier

 
Le prototype du Dark Shark en vol, à la fin des années 1940.

L'installation d'un turbopropulseur procura au Dark Shark un important gain en performances sur le Fireball, mais la marine américaine ne montra cependant que peu d'intérêt pour ce nouvel avion. En effet, les marins avaient abandonné l'idée d'un chasseur à propulsion combinée, et cherchaient plutôt à obtenir un chasseur n'étant propulsé que par réaction.

Toutefois, l'US Air Force montra un peu plus d'intérêt. L'armée de l'air américaine testait alors à ce moment-là le Consolidated Vultee XP-81, de conception similaire, et elle demanda à la compagnie Ryan de modifier le XF2R pour qu'il puisse employer le turboréacteur Westinghouse J34, à la place du General Electric J31 d'origine. Les modifications opérées sur le prototype firent passer sa désignation à XF2R-2, et ses entrées d'air alimentant le turboréacteur furent déplacées sur les côtés de l'avant du fuselage avec des prises NACA, à la place des entrées d'air intégrées au bord d'attaque des ailes, telles qu'elles étaient utilisées au début du projet.

Bien que le Dark Shark se soit montré performant et efficace, il ne dépassa jamais le stade du prototype. Les avions à réaction « purs » lui étaient en effet considérés comme supérieurs.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • (en) William Green et Gordon Swanborough, The Complete Book of Fighters, Smithmark Publishers inc., (ISBN 0-8317-3939-8).
  • (en) Steve Ginter, Ryan FR-1 Fireball and XF2R-1 Darkshark, Simi Valley, Californie, États-Unis, Ginter Books, coll. « Naval Fighters » (no 28), (ISBN 0-942612-28-0).
  • (en) Ernest McDowell, FR-1 Fireball, Carrollton, Texas, États-Unis, Squadron/Signal Publications Inc., coll. « Mini in action » (no 5), (ISBN 0-89747-344-2).