Ruth E. Carter

costumière afro-américaine

Ruth E. Carter est une costumière afro-américaine née le à Springfield.

Ruth E. Carter
Image dans Infobox.
Ruth E. Carter en 2018
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Site web
Distinctions

BiographieModifier

Carter est diplômée de l'université de Hampton[1]. À l'issue de ses études, elle fait un stage dans sa ville natale de Springfield (Massachusetts) et à l'opéra de Santa Fe[1]. Elle rencontre Spike Lee[1] alors qu'elle travaille au Los Angeles Theatre Center, et ce dernier l'engage pour son second film, School Daze (son premier contrat pour le cinéma[1]), puis pour plusieurs autres films[2],[3]. Ruth E. Carter est une femme afro-américaine née Springfield dans le Massachusetts.

Elle à aujourd’hui 60 ans. Ruth et une costumière de spectacle et de cinéma. Elle a été la costumière de 29 film et pièces de théâtre pour ses 29 ans de carrière.

Elle a commencer en postulant pour un rôle dans Le bourgeois Gentilhomme de Molière, mais n’ayant pas été retenue, le professeur lui a proposé de concevoir les costumes pour cette pièce. C’est ainsi qu’a débuté son ascension dans cet univers. Elle à d’abord été Costumière du lycée (concevait des costumes pour les pièces de théâtre et les ballet de danse en majorité). Elle a eu 2 périodes distinctes au lycée ; pour la première, elle a troquer son pantalon pour les jupes longues, se couvrait les cheveux et à commencer d’étudier le Coran. L’année suivante elle changea de lycée et s’improvisa femme d’affaires en portant de bottes hautes, un chemiser, un pull fin au dessus et de long pantalons. Ruth E.Carter a ensuite poursuivit ses études à l’Université de Hampton. A la fin de ses études elle a inviter sa mère pour une pièce de théâtre ou elle était costumière. Celle-ci n’a comprise ni sa fille ni son métier, très peu connu, et lui a reproché d’avoir fait quatre ans d’études que pour faire la lessive. Pourtant Ruth ne s’est pas découragée et à continuer à étudier ce domaine. Elle rencontre Spike Lee, un réalisateur alors qu'elle travaille au Los Angeles Theatre Center, et ce dernier l’invite par courrier a regarder des projection de School Daze, le second film de celui-ci et le premier après avoir été engagée par lui, mais elle refuse. Elle regrette de ne pas avoir répondu a ses lettre quand on annonça qu’il présentait ce film au festival de Canne. S’ensuit une longue série de film sur lesquels elle travaillât avec lui, jusqu’a obtenir l’Oscar pour les meilleurs costumes en 2019 après deux nominations.

Ruth E. Carter est surtout connue pour son travail sur les films Malcolm X, Amistad et Black Panther, qui lui ont valu trois nominations pour l'Oscar de la meilleure création de costumes, qu'elle a même remporté pour Black Panther. Elle a reçu un career achievement award lors de l'American Black Film Festival en 2002[4].


Ruth E.Carter à une façon bien à elle de travailler. Elle commence par étudier le script et essaye d’imaginer quelles couleurs irai avec le décor, et quel est la pensée du réalisateur a ce sujet. Se renseigner sur la période et le mouvement de l’histoire du film et en faire des recherches est l’étape suivante. Les années 1970 sont ce qu’elle préfère.

Puis elle réalise des croquis et s’inspire de tout se qu’elle trouve : observer les passants dans la rue, chercher dans les magazines,… pour finalement proposer une planche de tendance à ses collaborateur. Des planches numériques finales sont réalisées par des artistes professionnels .

Il faut ensuite chercher les tissus et les accessoires adéquats pour le personnage. Contrairement au théâtre où les costumes doivent être vifs et bien voyants avec des motifs grossis pour les spectateurs au fond de la salle, au cinéma le détail est plus important.

Une fois les tenue réalisées, on passe à la phase de l ‘essayage. Dès que l’acteur met son costume il se trouve directement plongé dans la peau de son personnage. Car au cinéma la 1ère impression que l’on s’en fait est d’abord par son costume.

Ruth E.Carter ne considère jamais son costume terminé et elle va faire des retouches sur celui-ci jusqu’à la dernière minute.

D’ailleurs ses costumes ne sont pas considérés comme tel mais plutôt comme des habits, ce qui est un exploit.

FilmographieModifier

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

NominationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (en-US) « Ruth E. Carter’s Threads of History », The New Yorker,‎ (lire en ligne, consulté le 3 septembre 2018)
  2. Deborah Nadoolman Landis, "Ruth Carter" in Costume Design (Focal Press, 2003), (ISBN 978-0-240-80590-0), pp. 37-45. Excerpt available at Google Books.
  3. Pat Kirkham, Women Designers in the USA, 1900-2000: Diversity and Difference (Yale University Press, 2002), (ISBN 978-0-300-09331-5), pp. 142-143. Excerpt available at Google Books.
  4. "Actor Mekhi Pfifer and Costume Designer Ruth E. Carter Honored at American Black Film Festival", Jet, July 22, 2002.
Documentaire ABSTRACT sur Netflix 

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :