Ouvrir le menu principal

Russians

chanson de Sting, sortie en 1985
Russians

Single de Sting
extrait de l'album The Dream of the Blue Turtles
Face B Gabriel's Message
Sortie
Enregistré 1985
Durée 3:58
Genre Soft rock
Format 45 tours
33 tours
Auteur-compositeur Sting
Producteur Sting, Peter Smith
Label A&M Records
Classement Drapeau : France #2

Singles de Sting

Russians est une chanson de Sting, issue de son premier album en solo, The Dream of the Blue Turtles, sorti en 1985. La chanson a été aussi produite en single. Dans le contexte de la Guerre Froide, Sting y dénonce les dangers de la doctrine de la destruction réciproque assurée, ou équilibre de la terreur, entre les États-Unis, l'URSS, et leurs alliés. Russians reprend le thème musical de la Romance de la suite orchestrale Lieutenant Kijé, composée par le russe Sergei Prokofiev. La chanson est devenue un hit en France, où elle est restée à la deuxième place des ventes pendant trois semaines et dans le top 50 pendant 19 semaines. C'est le 636e single le plus vendu en France.

Sommaire

PrésentationModifier

Russians dénonce les répercussions de la Guerre froide (1947-1991) et de la doctrine de la destruction réciproque assurée entre les États-Unis et l'URSS ("There's no such thing as a winnable war / It's a lie we don't believe anymore" : Il n'existe pas de guerre que l'on puisse gagner / C'est un mensonge auquel on ne croit plus). Elle met dos à dos les représentants des deux superpuissances ("Mr. Khrushchev said we will bury you / I don't subscribe to this point of view" : M. Khrouchtchev a dit "Nous vous enterrerrons" / Je ne partage pas ce point de vue - "Mr. Reagan says we will protect you / I don't subscribe to this point of view" : M. Reagan dit "Nous vous protégerons / Je ne partage pas ce point de vue).

Les paroles reflètent une vision occidentale de la guerre froide, mais elles sont porteuses d'un discours humaniste. Ainsi, l'auteur espère que les Russes aussi aiment leurs enfants ("I hope the Russians love their children too"). C'est, selon lui, la seule chose qui pourrait sauver le monde d'une guerre nucléaire ("What might save us me and you"). Cette dernière est évoquée comme le jouet mortel d'Oppenheimer ("Oppenheimer's deadly toy"), le physicien américain Robert Oppenheimer étant considéré comme le père de la bombe atomique.

Cependant, la sortie de cette chanson suit de peu la détente des relations entre l'URSS et les puissances occidentales. En témoigne la rencontre à Londres, en 1984, de Mikhail Gorbachev, membre influent du Politburo soviétique, et de Margaret Thatcher, Premier ministre britannique. Cette rencontre est évoquée au début de la chanson, par l'incrustation d'un enregistrement de la télévision que l'on attribue au célèbre journaliste Igor Kirillov. Ce dernier déclare au sujet de la rencontre de Londres : « La Première Ministre [britannique] a qualifié les discussions menées avec le chef de la délégation [soviétique] d'échange constructif, amical et réaliste'. »

Russians
  • Écrite par Sting
  • Conçue par Jim Scott
  • Produite par Peter Smith
  • Photographie de la pochette par Anton Corbijn
  • Fait en Allemagne de l'ouest par Polygram
Gabriel's Message
  • Issue du folklore basque
  • Arrangée par Sting
  • Mixée et enregistrée par Pete Smith
I Burn for You
  • Écrite par Sting
  • Mixée, enregistrée et produite par Pete Smith

RécompensesModifier

Pays Récompense Date Nombre de ventes certifiées Nombre de ventes
  France   Or 1985 500 000 476 000

ChartsModifier

Pays Position dans
les classements (1985)
  Pays-Bas 18
  France 2
  Irlande 10
  Suède 26
  Suisse 13
  Royaume-Uni 12
  États-Unis 16

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier