Russell Banks

écrivain américain
Russell Banks
Description de cette image, également commentée ci-après
Russell Banks au Festival du Livre du Texas (2011).
Naissance (81 ans)
Newton, Massachusetts, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain
Genres

Œuvres principales

Russell Banks, né le à Newton, dans le Massachusetts, est un écrivain progressiste américain. Son œuvre est traduite en vingt langues.

BiographieModifier

Fils d'un plombier ayant quitté le domicile familial lorsqu'il avait douze ans[1], Russell Banks a passé son enfance dans le New Hampshire dans un milieu extrêmement modeste. Après des études à l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill, il voyage, passe même quelque temps en Jamaïque. Il a écrit des romans, des nouvelles et de la poésie. Il enseigne actuellement la littérature contemporaine à Princeton.

Depuis 1998, il est membre de l’Académie américaine des arts et des lettres. Ses écrits sont parcourus par deux grands thèmes : la recherche de la figure paternelle et la description du monde des petites gens croulant sous le poids d’une vie quotidienne dure et pauvre ou de la tragédie. Russell Banks est très actif politiquement, n’hésitant pas à critiquer ouvertement son gouvernement (il a pris position contre l’intervention en Irak et contre le Patriot Act). En février 1998 et jusqu'à 2004, il succède à Wole Soyinka en devenant le troisième président du Parlement international des écrivains créé par Salman Rushdie. Il est aujourd'hui le président fondateur de Cities of Refuge North America, qui s'est donné pour mission d'établir aux États-Unis des lieux d'asile pour des écrivains menacés ou en exil (Wole Soyinka et Salman Rushdie sont parmi les vice-présidents). Il est membre du comité de parrainage du Tribunal Russell sur la Palestine dont les travaux ont commencé le . C'est un ami de l'écrivain américain Jim Harrison.

Trois de ses romans ont été adaptés au cinéma, notamment De beaux lendemains (réalisé par le Canadien Atom Egoyan – Grand prix au festival de Cannes 1997) et Affliction (réalisé en 1997 par Paul Schrader). Banks a aussi écrit l’adaptation cinématographique du livre de Jack Kerouac Sur la route pour Francis Ford Coppola. Russell Banks a annoncé que son roman American Darling allait être porté à l'écran par Martin Scorsese avec Cate Blanchett dans le rôle-titre.

Il reçoit le prix John Dos Passos en 1985.

ŒuvreModifier

RomansModifier

Recueils de nouvellesModifier

PoésieModifier

  • (en) Waiting To Freeze, 1969
  • (en) Snow, 1974

Autres publicationsModifier

EntretiensModifier

AdaptationsModifier

Au cinémaModifier

À la télévisionModifier

  • 1991 : A Type of Love Story, épisode 10, saison 1, de la série télévisée américaine The Hidden Room réalisé par Leon Marr

En bande dessinéeModifier

  • Russel Banks et Grégory Mardon, Sarah Cole : une histoire d'amour d'un certain type, Paris, Éditions Futuropolis, , 80 p. (ISBN 978-2-7548-0338-0)

Notes et référencesModifier

  1. propos recueillis par Marie Boeton et Marianne Meunier, « Entretien avec Russel Banks », La Croix - L'hebdo,‎ , p. 15-21

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :