Rupert Bunny

peintre australien
Rupert Bunny
Bunny-self.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
MelbourneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Œuvres principales
Après le bain (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Rupert Bunny () est un peintre australien[1] né à St Kilda, état de Victoria, près de Melbourne, et mort à Melbourne, qui séjourne à Paris à la Belle Époque.

BiographieModifier

Rupert Bunny naît le à St Kilda, état de Victoria, près de Melbourne. Il étudie la peinture à l'école d'art de la National Gallery of Victoria de Melbourne avec Emanuel Phillips Fox. En 1884, il se rend en Europe. Installé à Paris, où il fréquente sa compatriote Nellie Melba, Auguste Rodin, Claude Debussy et Sarah Bernhardt[2], un critique le décrit comme « un peintre des plus parisiens ».

Il obtient un succès et une critique favorable dans le Paris fin-de-siècle. Au Salon de 1890 il reçoit une mention honorable avec sa peinture Tritons[3] et une médaille de bronze à l'Exposition universelle de 1900 avec son Enterrement de Sainte-Catherine d'Alexandrie[4]. L'État français acheta 13 de ses œuvres pour le musée du Luxembourg, dont Après le Bain ou La Toilette (1904)[5], et les musées de province. Il passe du temps à peindre à la colonie artistique d'Étaples dans le nord de la France, aux côtés d'autres Australiens, dont Hilda Rix Nicholas, James Peter Quinn et Edward Officer[6].

Son sujet préféré est les portraits de femmes. Mais il peint également des paysages et des allégories, dans un style décrit par le critique Robert Hughes comme : Un Luxueux dialogue avec le visible. En 1911, ses toiles sont exposées dans 9 collections publiques européennes. Sensuelles et intimes, ses peintures se distinguent de celles alors à la mode en Australie, où sont privilégiés les thèmes patriotiques de l'époque de la fédération. Il retourne à Melbourne en 1933 où il meurt [7].

Collections publiquesModifier

  • Pas-de-Calais, collection du département : Fishing Boats at Étaples, dit aussi, Boats preparing to leave, Étaples, 1895, huile sur toile marouflée sur carton[8].

GalerieModifier

ExpositionModifier

Rupert Bunny - Artist in Paris, Galerie d'art de Nouvelle-Galles du Sud, Sydney, -  :

Notes et référencesModifier

  1. http://adbonline.anu.edu.au/biogs/A070483b.htm
  2. http://www.artgallery.nsw.gov.au/exhibitions/archived/2010/bunny
  3. Rupert Bunny, Tritons, vers 1890, Galerie d'art de Nouvelle-Galles du Sud, Sydney, site artgallery.nsw.gov.au.
  4. Rupert Bunny, Enterrement de Sainte-Catherine d'Alexandrie, vers 1896, National Gallery of Victoria, Melbourne, site ngv.vic.gov.au.
  5. Rupert Bunny, Après le Bain ou La toilette, 1904, Musée d'Orsay, base d'Outre-Manche du Louvre
  6. Eagle et Jones 1994, p. 120.
  7. (en) Robert Hughes, The Art of Australia (ISBN 0-14-020935-2)
  8. Musée du Touquet-Paris-Plage et Marie-Françoise Bouttemy, Lumière d’Opale : Les peintres étrangers de la colonie d’Étaples (1880-1920), Le Touquet-Paris-Plage, Aprim & Henry 62170 Montreuil, , 75 p. (ISBN 978-2-9580069-0-7), p. 67
  9. Rupert Bunny, Matinée d'été, vers 1908, Galerie d'art de Nouvelle-Galles du Sud, Sydney, site artgallery.nsw.gov.au.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier