Runes hongroises

Runes hongroises
Image illustrative de l’article Runes hongroises
Caractéristiques
Type Alphabet
Langue(s) Hongrois
Direction Gauche à droite et droite à gauche
Historique
Époque VIe / VIIe siècle – 1850
Système(s) parent(s) Protosinaïtique

 Phénicien
  Araméen
   Syriaque
    Sogdien (contesté)
     vieux turc (Alphabet de l'Orkhon)
      Runes hongroises

Codage
Unicode Old Hungarian (+10C80 – U+10CFF)[1]
ISO 15924 Hung

Les runes hongroises (en hongrois : székely magyar rovásírás ou simplement rovás) proviennent vraisemblablement de l'Alphabet de l'Orkhon et ont été utilisées jusqu'en 1850 dans certaines zones de Hongrie et de Transylvanie (actuellement Roumanie). Elles étaient l'écriture la plus répandue du hongrois jusqu'au Xe siècle ; le roi Étienne Ier (977-1038) imposa par la suite l'alphabet latin.

Les runes hongroises s'écrivent soit de gauche à droite soit de droite à gauche. Le fait que les lettres de cet alphabet correspondent aux phonèmes de la langue hongroise en font une écriture plus adaptée à cette langue que l'alphabet latin.

OriginesModifier

 
Inscription trouvée à Homokmégy-Halom, datant du Xe siècle

Système d'écritureModifier

 
Alphabet de Nikolsburg, Enlaka, 1668

Usage contemporainModifier

Signalisation routièreModifier

 
Utilisation contemporaine des runes hongroises sur un panneau routier annonçant le village de Vonyarcvashegy.

La première occurrence connue d'un panneau de signalisation routière en runes hongroises remonte à 1990 dans la localité de Cristuru Secuiesc en pays sicule. Le panneau en métal positionné sauvagement en entrée de village fut aussitôt retiré par l'Union démocrate magyare de Roumanie (RMDSz), principal parti de la communauté magyare de Roumanie. Des panneaux similaires continuèrent néanmoins de faire leur apparition dans de nombreuses localités à majorité magyarophone.

Le , la section transylvaine de la Fédération mondiale des Hongrois, proche de l'extrême droite, organise une conférence à Miercurea-Ciuc au cours de laquelle elle invite les municipalités à majorité magyarophone de Transylvanie à afficher officiellement le nom de leurs localités en runes hongroises. L'appel est suivi bien au-delà des frontières roumaines, dans la mesure où de nombreuses communautés locales de Voïvodine, Slovaquie et même de Hongrie emboîtent le pas dans les années 2000. En , la Fondation Rovás crée une version standardisée de ces panneaux afin de respecter les normes et usages de la signalisation routière.

Ce mouvement de promotion des runes hongroises est essentiellement porté par des élus locaux proches de l'extrême droite ou de la droite nationaliste[2].

ÉditionModifier

 
Alphabet runique hongrois et sicule

Table des caractèresModifier

Lettre Nom Phonème (API) Hongrois archaïque (image) Hongrois archaïque (Unicode)
A a /ɒ/   𐲀 𐳀
Á á /aː/   𐲁 𐳁
B eb /b/   𐲂 𐳂
C ec /ts/   𐲄 𐳄
Cs ecs /tʃ/   𐲆 𐳆
D ed /d/   𐲇 𐳇
Dz dzé /dz/   Ligature de 𐲇 et 𐲯
Dzs dzsé /dʒ/   Ligature de 𐲇 et 𐲰
E e /ɛ/   𐲉 𐳉
É é /eː/   𐲋 𐳋
F ef /f/   𐲌 𐳌
G eg /ɡ/   𐲍 𐳍
Gy egy /ɟ/   𐲎 𐳎
H eh /h/   𐲏 𐳏
I i /i/   𐲐 𐳐
Í í /iː/   𐲑 𐳑
J ej /j/   𐲒 𐳒
K ek /k/   𐲓 𐳓
K ak /k/   𐲔 𐳔
L el /l/   𐲖 𐳖
Ly elly, el-ipszilon /j/   𐲗 𐳗
M em /m/   𐲘 𐳘
N en /n/   𐲙 𐳙
Ny eny /ɲ/   𐲚 𐳚
O o /o/   𐲛 𐳛
Ó ó /oː/   𐲜 𐳜
Ö ö /ø/   𐲝 𐳝 𐲞 𐳞
Ő ő /øː/   𐲟 𐳟
P ep /p/   𐲠 𐳠
(Q) eq   Ligature de 𐲓 et 𐲮
R er /r/   𐲢 𐳢
S es /ʃ/   𐲤 𐳤
Sz esz /s/   𐲥 𐳥
T et /t/   𐲦 𐳦
Ty ety /c/   𐲨 𐳨
U u /u/   𐲪 𐳪
Ú ú /uː/   𐲫 𐳫
Ü ü /y/     𐲬 𐳬
Ű ű /yː/     𐲭 𐳭
V ev /v/   𐲮 𐳮
(W) dupla vé /v/   Ligature de 𐲮 et 𐲮
(X) iksz   Ligature de 𐲓 et 𐲥
(Y) ipszilon /i/   Ligature de 𐲐 et 𐲒
Z ez /z/   𐲯 𐳯
Zs ezs /ʒ/   𐲰 𐳰

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Old Hungarian - Range: 10C80–10CFF », sur unicode.org
  2. (hu) Péter Hamvay, « A székely írás nyomában » [« Sur les traces des runes hongroises »], Népszava,‎ (lire en ligne)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :