Rue du Pélican

rue de Paris, France

1er arrt
Rue du Pélican
Image illustrative de l’article Rue du Pélican
Rue du Pélican vue de la rue Jean-Jacques-Rousseau.
Situation
Arrondissement 1er
Quartier Halles
Début 11, rue Jean-Jacques-Rousseau
Fin 8, rue Croix-des-Petits-Champs
Morphologie
Longueur 62 m
Largeur 10 m
Historique
Création Avant 1305
Ancien nom Rue du Poil-au-Con
Rue Purgée
Rue de la Barrière-des-Sergents
Géocodification
Ville de Paris 7173
DGI 7226
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
rue du Pélican
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue du Pélican est une rue, ancienne, située dans le 1er arrondissement de Paris.

Situation et accèsModifier

 
La rue Poil-au-..n (rue du Pélican).

La rue du Pélican, d'une longueur de 62 mètres, est située dans le 1er arrondissement, quartier des Halles, et commence au 11, rue Jean-Jacques-Rousseau et finit au 8, rue Croix-des-Petits-Champs.

Origine du nomModifier

La rue tire son nom de la déformation d'un nom obscène qui lui avait été donné en raison de la population de prostituées qui l'habitait : « rue du Poil-au-Con[1],[2] ».

HistoriqueModifier

Cette rue, qui était entièrement construite en 1305, était située hors des murs de l'enceinte de Philippe Auguste. En 1313, cette voie qui faisait partie des rues où la prostitution était légale sous Saint-Louis, on lui donna le nom de « rue du Poil-au-Con[1],[2],[3] ».

Au début de la Révolution, en 1792, elle fut appelée « rue Purgée » lorsque les prostituées furent chassées de la rue. Jean de La Tynna indique qu'elle ne méritait guère ce nom, des filles publiques continuant à l'habiter !

En 1800, elle prend le nom de « rue de la Barrière-des-Sergents » à cause de sa proximité de l'ancienne barrière de ce nom qui était située rue Saint-Honoré[4].

 
La rue présente, comme de nombreuses vieilles rues, un gabarit variable.

En 1806, elle prend la dénomination de « rue du Pélican ».

Une décision ministérielle du 13 fructidor an VIII () signée Louis Bonaparte fixe la largeur de cette voie publique à 7 mètres. Cette largeur est portée à 10 mètres, en vertu d'une ordonnance royale du 22 novembre 1832.

Au XIXe siècle, la rue du Pélican, d'une longueur de 62 mètres, était située dans l'ancien 4e arrondissement, quartier de la Banque, et commençait aux 13-15, rue de Grenelle-Saint-Honoré et finissait aux 10-12, rue Croix-des-Petits-Champs[5].

Le dernier numéro impair était le no 11 et le dernier numéro pair était le no 10. Les numéros de la rue étaient rouges[2].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Félix et Louis Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments. Toutefois, les auteurs ne donnent pas le nom lui-même, indiquant seulement qu'on donna à la rue « une dénomination trop indécemment en rapport avec les malheureuses qui en faisaient leur séjour pour être rappelée ici » (article « Pélican (rue du) », lire sur Wikisource).
  2. a b et c Jean de La Tynna, Dictionnaire topographique, étymologique et historique des rues de Paris, 1817.
  3. Henri Sauval, La Chronique scandaleuse de Paris, ou Histoire des mauvais lieux, Paris, J. J. Gay, (lire en ligne), p. 51.
  4. « Les barrières des sergents », sites.google.com.
  5. Cadastre de Paris par îlot (1810-1836), plan 16e quartier « Banque de France », îlot no 8, F/31/80/09, îlot no 15, F/31/80/16.

BibliographieModifier

AnnexesModifier

Articles connexesModifier