Ouvrir le menu principal

Rue du Groupe-Manouchian

rue de Paris, France

20e arrt
Rue du Groupe-Manouchian
Situation
Arrondissement 20e
Quartier Saint-Fargeau
Début 31, rue du Surmelin
Fin 100-108, avenue Gambetta
Morphologie
Longueur 255 m
Largeur 12 m
Historique
Création 1934
Dénomination 1954
Géocodification
Ville de Paris 4316
DGI 4352

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue du Groupe-Manouchian
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue du Groupe-Manouchian est une voie du 20e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accèsModifier

La rue du Groupe-Manouchian est une voie publique située dans le 20e arrondissement de Paris. Elle débute au 31, rue du Surmelin et se termine au 100-108, avenue Gambetta.

Origine du nomModifier

Elle rend honneur au groupe de 23 résistants FTP-MOI du réseau Manouchian, plus connu sous le nom de l'Affiche rouge, fusillés par les Allemands au fort du Mont-Valérien en 1944[1]. À l'occasion de l'inauguration officielle de la rue, Aragon écrit un poème Strophes pour se souvenir (dans Le Roman inachevé), librement inspiré de la dernière lettre que Missak Manouchian adressa à son épouse Mélinée. Ce poème a été mis en musique en 1959 par Léo Ferré sous le titre L'Affiche rouge et publié dans Léo Ferré chante Aragon, en 1961.

HistoriqueModifier

Cette voie a été formée par un décret du 23 janvier 1934 en englobant l'impasse Fleury, l'impasse du Progrès et la voie non dénommée reliant ces impasses.

Elle prend sa dénomination actuelle par un arrêté du 28 octobre 1954.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.


Notes, sources et référencesModifier

  1. Olga Bancic, la seule femme du groupe, sera décapitée en Allemagne le 10 mai 1944.
  2. « Thierry Marx », www.vsd.fr.

AnnexesModifier