Rue du Bac (métro de Paris)

station du métro de Paris

Rue du Bac
Les quais de la station.
Les quais de la station.
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 7e
Coordonnées
géographiques
48° 51′ 20″ nord, 2° 19′ 32″ est

Caractéristiques
Position par
rapport au sol
Souterraine
Voies 2
Quais 2
Nombre d'accès 1
Accessibilité Non
Zone 1 (tarification Île-de-France)
Transit annuel 1 423 364 (2021)
Historique
Mise en service
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code(s) de la station 0210
Ligne(s) (M)(12)
Correspondances
Bus (BUS)RATP63686983848794
(12)

Rue du Bac est une station de la ligne 12 du métro de Paris, située dans le 7e arrondissement de Paris.

SituationModifier

La station est implantée sous l'amorce du boulevard Raspail, à l'intersection avec le boulevard Saint-Germain et la rue du Bac. Approximativement orientée selon un axe nord/sud, elle s'intercale entre Solférino et la station de correspondance Sèvres - Babylone ; en direction de Mairie d'Issy, elle marque le début du plus long alignement droit de la ligne jusqu'à la station Notre-Dame-des-Champs.

HistoireModifier

La station est ouverte le avec la mise en service du premier tronçon de la ligne A de la Société du chemin de fer électrique souterrain Nord-Sud de Paris (dite Nord-Sud) entre Porte de Versailles et Notre-Dame-de-Lorette.

Elle doit sa dénomination à sa proximité avec la rue du Bac, laquelle tire son nom du fait qu'en 1564, à son débouché face à la Seine, un bac était nécessaire pour traverser le fleuve.

Le , la ligne A devient l'actuelle ligne 12 du métro à la suite de l'absorption de la société du Nord-Sud le par sa concurrente : la Compagnie du chemin de fer métropolitain de Paris (dite CMP).

En 1984, les quais de la station, particulièrement dégradés, sont entièrement rénovés en style « Andreu-Motte » (comme un tiers des points d'arrêt du réseau), de couleur orange avec le remplacement des faïences « Nord-Sud » d'origine par du carrelage blanc plat en l'occurrence.

Le , un panneau culturel à la mémoire du poète René Char est déposé sur le quai en direction de Mairie d'Issy[1].

En 2019, 2 304 665 voyageurs sont entrés à cette station ce qui la place à la 225e position des stations de métro pour sa fréquentation sur 302[2],[3].

En 2020, avec la crise du Covid-19, 916 367 voyageurs sont entrés dans cette station, ce qui la place à la 252e position des stations de métro pour sa fréquentation[4].

En 2021, la fréquentation remonte progressivement, avec 1 423 364 voyageurs qui sont entrés dans cette station ce qui la place à la 241e position des stations de métro pour sa fréquentation sur 304[5],[6].

Services aux voyageursModifier

AccèsModifier

 
Entrée de la station sur le terre-plein central du boulevard Raspail.

La station dispose d'un unique accès intitulé « Boulevard Raspail », consistant en deux bouches de métro débouchant sur le terre-plein central de ce boulevard, face au no 2. La première, constituée d'un escalier fixe, est ornée d'un entourage dans le style caractéristique de la société du Nord-Sud, tandis que la seconde se constitue d'un escalier mécanique montant assurant uniquement la sortie depuis le quai en direction de Mairie d'Issy.

QuaisModifier

Rue du Bac est une station de configuration standard : elle possède deux quais séparés par les deux voies du métro et la voûte est elliptique. Les piédroits sont verticaux, caractéristiques des stations du Nord-Sud. Les quais sont aménagés dans le style « Andreu-Motte » et possèdent une rampe lumineuse et des sièges « Motte » orange, des banquettes et l'un débouchés des couloirs en carrelage marron plat. Le carrelage est blanc et plat et recouvre les pieds-droits et le tympan. La voûte est peinte en blanc et le restant des seuils des couloirs possèdent des carreaux blanc biseautés classiques. Les cadres publicitaires sont métalliques et le nom de station est inscrit sur des plaques émaillées en police de caractères Parisine.

IntermodalitéModifier

La station est desservie par les lignes 63, 68, 69, 83, 84, 87 et 94 du réseau de bus RATP.

À proximitéModifier

Notes et référencesModifier

  1. « La RATP rend hommage à René Char » (version du 28 février 2011 sur l'Internet Archive), sur ratp.fr via web.archive.org,  ; ce document est une archive.
  2. « Trafic annuel entrant (2019) », sur data.ratp.fr, (consulté le )
  3. Le nombre de 302 stations n'inclut pas la station fictive Funiculaire de Montmartre. Cette dernière est en effet considérée comme une station de métro (et deux points d'arrêts) par la RATP et rattachée statistiquement à la ligne 2, ce qui explique pourquoi la RATP annonce 303 stations et non 302 en 2019.
  4. « Trafic annuel entrant 2020 », sur data.ratp.fr, (consulté le )
  5. « Trafic annuel entrant 2021 », sur data.ratp.fr, (consulté le )
  6. Le nombre de 304 stations n'inclut pas la station fictive Funiculaire de Montmartre. Cette dernière est en effet considérée comme une station de métro (et deux points d'arrêts) par la RATP et rattachée statistiquement à la ligne 2, ce qui explique pourquoi la RATP annonce 305 stations et non 304 en 2021.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier