Ouvrir le menu principal

Rue des Prêcheurs

rue de Paris, France

1er arrt
Rue des Prêcheurs
Image illustrative de l’article Rue des Prêcheurs
Vue de la rue en 2016.
Situation
Arrondissement 1er
Quartier Halles
Début 81, rue Saint-Denis
Fin 14, rue Pierre-Lescot
Morphologie
Longueur 57 m
Largeur 10 m
Historique
Ancien nom In vico Proedicatorum
Rue à Prescheeurs
Géocodification
Ville de Paris 7764
DGI 7794

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
rue des Prêcheurs
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue des Prêcheurs est une voie ancienne du 1er arrondissement de Paris, en France.

Situation et accèsModifier

Actuellement, la rue des Prêcheurs est une voie publique étroite et piétonnière située dans le 1er arrondissement de Paris, quartier des Halles. Elle débute au 81, rue Saint-Denis et se termine au 14, rue Pierre-Lescot.

Origine du nomModifier

Pour Edgar Mareuse, le nom de la rue vient vraisemblablement d'une figurine en bois sculpté qui se trouvait au coin de la rue Saint-Denis, et représentait un apôtre prêchant. Il est rejoint par Jean de La Tynna qui pense qu'elle doit son nom à la présence d'un arbre sculpté en bois, datant du XIIe siècle, qui représentait la généalogie de la Vierge Marie.

Pour Jacques Hillairet et les frères Lazare, le nom est dû à la présence d'une maison possédée, vers 1184, par un dénommé «Robert le Prêcheur ».

HistoriqueModifier

Des lettres de Maurice de Sully, évêque de Paris, à l'année 1184, attestent que Jean de Mosterolo avait cédé à l'abbaye Saint-Magloire les droits qu'il exerçait in terra Morinensi, et 9 sols sur la maison de Robert-le-Prêcheur (predicaloris). De ces documents, il parait résulter que cette rue a été bâtie sur une partie de l'emplacement du petit fief de Thérouenne, et que sa construction était commencée à cette époque. Dans un amortissement de juin 1252, elle est indiquée sous le nom de « in vico Proedicatorum », c'est-à-dire « rue des Prêcheurs ».

Elle est citée dans Le Dit des rues de Paris de Guillot de Paris sous la forme « rue à Prescheeurs ».

Jean de La Tynna, indique :

« Au coin sud-est de cette rue et de celle de Saint-Denis est un long arbre sculpté en bois, qui nous paraît être de la fin du XIVe siècle. Il a douze branches, et sur chacune est un personnage debout dans une espèce de tulipe qui ne ressemble pas mal à une chaire à prêcher ; la Vierge Marie est au sommet : on le nomme l'“arbre des prêcheurs”. Nous croyons que la rue doit son nom à cet arbre, et non pas à l'enseigne du Prêcheur, ni à l'hôtel du Prêcheur, ni à Robert le Prêcheur, comme l'ont avancé les divers historiens. Cet arbre représente la généalogie de la Vierge Marie ; on en voit un pareil au musée des Monuments français[1], à la salle du XIIIe siècle. Abraham, tige de cette généalogie, manque à l'arbre de la rue des Prêcheurs. »

Une décision ministérielle du 28 vendémiaire an XI, () signée Chaptal, et une ordonnance royale du , fixent la largeur de la voie à 10 mètres.

Au XIXe siècle, la rue des Prêcheurs, longue de 140 mètres, était située dans l'ancien 4e arrondissement, quartier des Marchés, et commençait 131-133, rue Saint-Denis et finissait 22-24, rue des Piliers-aux-Potiers-d'Étain[2].
Les numéros de la rue étaient rouges[3]. Le dernier numéro impair était le no 37 et le dernier numéro pair était le no 38.

BibliographieModifier

Notes, sources et référencesModifier

  1. L'ouvrage de Jean de La Tynna ayant été écrit en 1817, il s'agit du musée des Monuments français, datant de 1795.
  2. Cadastre de Paris par îlot (1810-1836), plan 15e quartier « Marchés », îlot no 17, F/31/79/18, îlot no 18, F/31/79/19, îlot no 19, F/31/79/20.
  3. Jean de La Tynna, Dictionnaire topographique, étymologique et historique des rues de Paris, 1817.

AnnexesModifier