Ouvrir le menu principal

Rue des Guillemins

voie de Liège, Belgique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guillemins.

Rue des Guillemins
Image illustrative de l’article Rue des Guillemins
La rue en 2010 vue du côté de la place des Guillemins
Situation
Coordonnées 50° 37′ 42″ nord, 5° 34′ 02″ est
Début Boulevard d'Avroy, avenue Blonden et avenue Rogier
Fin Place des Guillemins et rue du Plan Incliné
Morphologie
Type Rue
Fonction(s) urbaine(s) Commerciale et résidentielle
Forme Rectiligne
Longueur ~470 m
Largeur Entre 10 et 15 m
Histoire
Anciens noms Rue de la Station (jusqu'en 1862)

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Rue des Guillemins

Géolocalisation sur la carte : Liège

(Voir situation sur carte : Liège)
Rue des Guillemins

Géolocalisation sur la carte : Liège

(Voir situation sur carte : Liège)
Rue des Guillemins

La rue des Guillemins est l'artère principale du quartier du même nom. C'est une rue commerçante avec de nombreux restaurants.

Sommaire

HistoireModifier

Dès la création de la gare en 1842, il s'avère indispensable qu'une rue la relie au quartier d'Avroy en pleine expansion. Au début, cette rue menant à la gare s’appela tout à fait logiquement rue de la Station ; elle ne deviendra la rue des Guillemins qu'en 1862[1]. En 1864, elle est bordée de deux rangées d'arbres, mais ceux-ci seront abattus en 1881 pour entrave à la circulation.

C'était une des rues empruntées par l'ancien tramway de Liège depuis 1871. Un retour du tram dans cette rue avec le projet de création d'une ou deux lignes n'est pas retenu. Le tram passera par la rue Paradis et l'avenue Blonden.

Photos comparativesModifier

La rue des Guillemins vue de la gare
   
tout début du XXe siècle
en janvier 2006


La rue des Guillemins vue du boulevard d'Avroy
   
tout début du XXe siècle
en août 2004


La rue des Guillemins : le tronçon le plus proche de la gare
   
vers 1915
en novembre 2005

Rues adjacentesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Alfred Micha, « Les anciennes tours et maisons-fortes de Fragnée-Guillemins », Chronique archéologique du pays de Liège, t. XVII, no 1,‎ , p. 7-9 (lire en ligne)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier