Ouvrir le menu principal

Rue de l'Hirondelle

rue de Paris, France

6e arrt
Rue de l’Hirondelle
Image illustrative de l’article Rue de l'Hirondelle
Rue de l'Hirondelle en direction de la place Saint-Michel.
Situation
Arrondissement 6e
Quartier Monnaie
Début 6, place Saint-Michel
Fin 11, rue Gît-le-Cœur
Morphologie
Longueur 60 m
Largeur m
Historique
Création Avant 1200
Ancien nom Rue Arrondale-en-Laas
rue Hyrondale
rue de Lyrundelle
rue d'Irondelle
rue Hérondale
Géocodification
Ville de Paris 4556
DGI 4638

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue de l’Hirondelle
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue de l’Hirondelle est une rue située dans le quartier de la Monnaie du 6e arrondissement de Paris.

Situation et accèsModifier

Origine du nomModifier

La rue doit son nom à une enseigne représentant une hirondelle (en vieux français : arondale).

HistoriqueModifier

 
Rue de Larondelle (à la gauche de l'image) sur le plan de Truschet et Hoyau (1550).
 
Ancien nom et nom actuel.

La rue de l’Hirondelle est une voie très ancienne de la rive gauche de Paris ouverte vers 1200 sur le clos de Laas compris dans le fief de l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés, planté originellement en vignes arrachées et loti à partir de 1179[1]. La rue est indiquée sous le nom « rue Arrondale-en-Laas » et porte ensuite celui « rue d'Hyrondale », de « rue de Lyrundelle » et « rue d'Irondelle ».

Vers 1280-1300, elle est citée dans Le Dit des rues de Paris de Guillot de Paris sous la forme « rue Hérondale ».

Elle commençait à l'origine sur la place du Pont-Saint-Michel. La création de la place Saint-Michel en 1855, à l'emplacement oriental de la rue, l’ampute sur près de la moitié de sa longueur[2],[3].

Cette rue étroite présente aujourd’hui la particularité de communiquer à hauteur du no 6 de la place Saint-Michel par un escalier de sept marches fermé par une grille en fer forgé, débouchant sur un passage discret, vouté à deux arches, ce qui lui donne l'aspect tranquille d'une impasse retirée dans un quartier très animé. À l'angle de la rue Gît-le-Cœur, une inscription à l'orthographe fantaisiste sur le mur de l'immeuble : « rue de lirondelle ».

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

Notes et référencesModifier

  1. Adrien Friedmann, Paris, ses rues, ses paroisses du Moyen Âge à la Révolution, Plon, , p. 236
  2. Avril Frères, Boulevard de Sébastopol (rive gauche). Partie comprise entre les rues Saint-André-des-Arts et Serpente. Plan parcellaire, 1856 [lire en ligne].
  3. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, t. 1, p. 635.