Ouvrir le menu principal

Rue de l'Estrapade

rue de Paris, France
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rue de l'Estrapade (film).

5e arrt
Rue de l’Estrapade
Image illustrative de l’article Rue de l'Estrapade
La rue de l'Estrapade vers l'ouest.
Situation
Arrondissement 5e
Quartier Val-de-Grâce
Sorbonne
Début Place de l'Estrapade
Fin Rue Thouin
Morphologie
Longueur 204 m
Largeur 11,40 m
Historique
Dénomination 1881
Ancien nom Rue des Fossés de l'Estrapade
Rue des Fossés Saint-Marcel
Rue de la Vieille Estrapade.
Géocodification
Ville de Paris 3403
DGI 3377

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue de l’Estrapade
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue de l’Estrapade est une voie du 5e arrondissement de Paris située à la jonction des quartiers du Val-de-Grâce et de la Sorbonne.

Sommaire

HistoriqueModifier

Cette rue suit le tracé historique de l'enceinte de Philippe Auguste. Elle doit son nom au supplice de l'estrapade infligé aux soldats déserteurs et qui consistait à leur lier les mains dans le dos, les hisser en haut d'un poteau et les lâcher. À Paris, la place de l'Estrapade voisine était le lieu où était appliquée la peine, notamment à de nombreux protestants durant leur persécution[1].

Cette rue conserve de nombreux bâtiments construits aux XVIe et XVIIe siècles, aux façades souvent rénovées depuis l'époque des grands travaux de Haussmann à partir de 1855.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

La rue et les artsModifier

La rue de l'Estrapade est décrite par Honoré de Balzac dans La Peau de chagrin[4]. Cette rue a également donné son nom au film de Jacques Becker, Rue de l'Estrapade, sorti en 1953.

Notes et référencesModifier