Rue Saint-Hilaire (Colombes)

rue de Colombes

Rue Saint-Hilaire
Image illustrative de l’article Rue Saint-Hilaire (Colombes)
Situation
Coordonnées 48° 55′ 35″ nord, 2° 15′ 31″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Ville Colombes
Quartier(s) Quartier Saint-Hilaire
Début Boulevard Gambetta
Fin Rue Saint-Denis
Morphologie
Type Rue
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Rue Saint-Hilaire (Colombes)

La rue Saint-Hilaire est une voie de communication située dans le centre historique de Colombes, dans le département des Hauts-de-Seine[1].

Situation et accèsModifier

Cette rue est desservie par la gare de Colombes, sur la ligne de Paris-Saint-Lazare à Ermont - Eaubonne, ouverte de 1837 à 1863.

Origine du nomModifier

 
Rues St-Hilaire & St-Denis en 1910.

Le nom de cette rue provient d'une propriété appelée Boc Saint-Hilaire, sise à cet endroit. La famille Boc-Saint-Hilaire y avait acquis l’ancien domaine du marquis de Courtanvaux[2].

HistoriqueModifier

 
La rue Saint-Hilaire vers 1900.

Le quartier est issu d'une propriété acquise en 1747 par le marquis François-César Le Tellier de Courtanvaux, avant quoi elle aurait été un rendez-vous de chasse du roi Henri IV.

Elle s'étendait entre la rue Saint-Denis, la rue de la Concorde, le boulevard Gambetta et la rue Eugène-Turpin[3].

Aprés l'acquisition de ce terrain en 1831, Sicaire Boc Saint-Hilaire et son fils Jacques-Victor-Armand[4] y demeurèrent dès 1835[5]. Il fut ensuite morcellé en 1841, puis acheté par la famille Lebrun.

La rue Saint-Lazare et la rue Saint-Hilaire furent percées en 1861.

Elle fut ensuite achetée par l'architecte Ernest Janty en 1882[6].

En 1895, la Compagnie des chemins de fer de l’Ouest y fit construire par Juste Lisch un ensemble d’immeubles et de maisons, ce qui changea la physionomie des alentours[7].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

  • Gare de Colombes, inaugurée en 1851.
  • Emplacement de l'ancienne tour-observatoire du marquis de Courtanvaux, qui servit de gare jusqu'en 1863, et fut détruite en 1887.

Notes et référencesModifier