Rue Rondelet

voie parisienne

La rue Rondelet est une voie située dans le quartier de Picpus du 12e arrondissement de Paris.

12e arrt
Rue Rondelet
Voir la plaque.
Voir la photo.
Vue de la rue Rondelet depuis le boulevard Diderot
Situation
Arrondissement 12e
Quartier Picpus
Début 21, rue Érard
Fin 98, boulevard Diderot
Morphologie
Longueur 105 m
Largeur 10 m
Historique
Création XVIIe siècle et 1856
Dénomination
Ancien nom Cul-de-sac des Mousquetaires
cul-de-sac de Siguerie
impasse de Reuilly
Géocodification
Ville de Paris 8318
DGI 8347
Géolocalisation sur la carte : 12e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 12e arrondissement de Paris)
Rue Rondelet
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Rondelet

Situation et accèsModifier

La rue Rondelet est accessible à proximité par les lignes de métro     à la station Reuilly - Diderot, ainsi que par la ligne de bus RATP 46.

Origine du nomModifier

Elle porte le nom de l'architecte Jean-Baptiste Rondelet (1743-1829).

HistoriqueModifier

Après avoir porté les noms de « cul-de-sac des Mousquetaires », puis « cul-de-sac de Siguerie » au XVIIe siècle[1], elle est indiquée sur le plan de Jouvin de Rochefort de 1672 sous le nom d'« impasse de Reuilly » car elle longeait le château de Reuilly sur 79 mètres.

Prolongée en 1856 jusqu'au boulevard Diderot, elle prend sa dénomination actuelle par décret du .

Décret du

« Napoléon, etc.,

Sur le rapport de notre ministre secrétaire d’État au département de l'Intérieur,
Vu l'ordonnance du 10 juillet 1816 ;
vu les propositions de M. le préfet de la Seine ;
Avons décrété et décrétons ce qui suit :
Article 8. — Les voies ci-après indiquées du 112e arrondissement prendront les dénominations suivantes :
Sentier Saint-Antoine prendra le nom de rue Sibuet ;
« Impasse de Reuilly » prendra le nom de rue Rondelet ;
Rue des Moulins prendra le nom de rue Lamblardie ;
etc.
Article 17. — Notre ministre secrétaire d'État au département de l'Intérieur est chargé de l'exécution du présent décret.
Fait au palais de Fontainebleau, le 10 août 1868[2]. »

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

RéférencesModifier

  1. Félix et Louis Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments, fac-similé de l'édition de 1844, p. 588.
  2. MM. Alphand, A. Deville et Hochereau, Recueil des lettres patentes, ordonnances royales, décrets et arrêtés préfectoraux concernant les voies publiques.