Ouvrir le menu principal

Rue Nicolas-Flamel

rue de Paris, France
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Flamel (homonymie).

4e arrt
Rue Nicolas-Flamel
Image illustrative de l’article Rue Nicolas-Flamel
Rue Nicolas-Flamel vue de la rue des Lombards ; en arrière-plan, la tour Saint-Jacques.
Situation
Arrondissement 4e
Quartier Saint-Merri
Début 88, rue de Rivoli
Fin 7-13, rue des Lombards
Morphologie
Longueur 99 m
Largeur 11,68 m
Historique
Dénomination 1851
Géocodification
Ville de Paris 6697
DGI 6757

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Nicolas-Flamel

La rue Nicolas-Flamel est une voie, ancienne, du 4e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accèsModifier

La rue Nicolas-Flamel est une voie publique située dans le 4e arrondissement de Paris. Elle débute au 88, rue de Rivoli et se termine au 7-13, rue des Lombards.

Origine du nomModifier

 
Portrait de Nicolas Flamel.

Elle porte le nom de Nicolas Flamel, bourgeois parisien du XIVe siècle, écrivain public, copiste et libraire-juré[1], qui demeura à l'angle de cette rue et de la rue des Écrivains.

HistoriqueModifier

En 1254 et 1273, le terrain sur lequel cette rue ainsi que la petite rue Marivaux a été construite s'appelait « fief Marivas ». L'origine du nom « marivaux », « marivas », signifierait « marais[2] ». La rue était complètement bâtie en 1280.

Elle est citée dans Le Dit des rues de Paris, de Guillot de Paris, sous le nom de « le Grant-Marivaux ».

Elle s'est également appelée « grande rue Marivaux », « rue du Grand-Marivaux » avant de prendre la dénomination de « rue Marivaux-des-Lombards » afin de la distinguer de l'autre rue Marivaux, la rue Marivaux-des-Italiens.

En 1817, la « rue Marivaux-des-Lombards » était située dans l'ancien 6e arrondissement, quartier des Lombards et commençait aux 14-16, rue des Écrivains et finissait aux 11-13, rue des Lombards[2],[3].

À cette époque, les numéros de la rue étaient noirs[2]. Le dernier numéro impair était le no 33 et le dernier numéro pair était le no 26.

Une décision ministérielle du 18 vendémiaire an VI () signée Letourneux fixe la largeur de cette voie publique à 6 mètres[4]. Cette largeur est portée à 10 mètres, en vertu d'une ordonnance royale du 19 juillet 1840.

La rue prend sa dénomination actuelle par décision ministérielle en date du 18 février 1851.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Libraire (juré). Marchand chargé de vendre les copies des manuscrits originaux sous la surveillance de l'Université, devant laquelle il a prêté serment. » Entrée « Libraire » du TLFi, sur le site du CNRTL.
  2. a b et c Jean de La Tynna, Dictionnaire topographique, étymologique et historique des rues de Paris, 1817.
  3. Cadastre de Paris par îlot (1810-1836), plan 23e quartier « Lombards », îlot no 3, F/31/83/03, îlot no 4, F/31/83/04, îlot no 5, F/31/83/05.
  4. Félix et Louis Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments.

BibliographieModifier

Voir aussiModifier