Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Legendre.

17e arrt
Rue Legendre
Image illustrative de l’article Rue Legendre
Rue Legendre vue depuis la rue de Lévis en direction des Batignolles.
Situation
Arrondissement 17e
Quartier Plaine-de-Monceaux
Batignolles
Épinettes
Début 8, place du Général-Catroux et 34, avenue de Villiers
Fin 72, rue Guy-Môquet et 79, avenue de Saint-Ouen
Morphologie
Longueur 1 595 m
Largeur 20 m
Historique
Création Début XIXe siècle
Dénomination
Ancien nom Chemin de Monceau
Rue d'Orléans
Géocodification
Ville de Paris 5411
DGI 5473

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Legendre
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue Legendre est une voie située dans les quartiers de la Plaine-de-Monceaux, des Batignolles et des Épinettes du 17e arrondissement de Paris.

Situation et accèsModifier

La rue Legendre est une voie de plus de 1 500 mètres, orientée globalement sud-ouest/nord-est, qui traverse pratiquement tout le 17e arrondissement et 18e arrondissement, de l'avenue de Villiers à la rue Marcadet. Le bâti, plutôt haussmannien à son début, devient plus hétérogène vers la rue Marcadet.

La rue Legendre est desservie par la ligne    aux stations Guy Môquet et La Fourche et par la ligne    aux stations Villiers et Malesherbes, ainsi que par les lignes de bus RATP 30 53 54 66 74 81 94.

Elle est située dans le quartier où ont été groupés des noms de savants.

Origine du nomModifier

Elle porte le nom du mathématicien Adrien-Marie Legendre (1752-1833) comme de nombreuses voies de ce secteur dédiées à des scientifiques.

HistoriqueModifier

Ancienne voie de la commune des Batignolles connue sous le nom de « rue d'Orléans » et de « chemin de Monceau » selon les tronçons, la rue est intégrée au territoire et à la voirie de la ville de Paris lors de l'extension de cette dernière par annexion des Batignolles par décret du 23 mai 1863[1].

Elle prend sa dénomination actuelle par décret du 2 octobre 1865.

Le tronçon compris entre l'avenue de Clichy et l'avenue de Saint-Ouen est ouvert en 1867. En 1912, la partie de la rue entre le boulevard de Courcelles et la place du Général-Catroux est devenue la rue Georges-Berger.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

Article connexeModifier

Notes et référencesModifier

  1. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Éditions de Minuit, p. 31.
  2. Archives nationales, série F/21.
  3. Protections patrimoniales, 17e arrondissement, Ville de Paris, Règlement du PLU, tome 2, annexe VI, p. 223 à 432.
  4. D'après la plaque commémorative apposée sur l'immeuble.
  5. L'ANCIENNE GENDARMERIE ROYALE