Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lacuée.

12e arrt
Rue Lacuée
Image illustrative de l’article Rue Lacuée
Rue Lacuée (Paris).
Situation
Arrondissement 12e
Quartier Quinze-Vingts
Début 32 bis, boulevard de la Bastille
Fin 45, rue de Lyon et 19, rue Jules-César
Morphologie
Longueur 175 m
Largeur 15 m
Historique
Création XVIIe siècle
Dénomination
Ancien nom Chemin des Marais
Rue du Fumier
Rue des Terres-Fortes
Géocodification
Ville de Paris 5156
DGI 5237

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Lacuée
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue Lacuée est une voie située dans le quartier des Quinze-Vingts du 12e arrondissement de Paris.

Situation et accèsModifier

La rue Lacuée est accessible à proximité par la ligne de métro    à la station Quai de la Rapée, ainsi que par les lignes de bus RATP 20 24 57 61 63 65.

Origine du nomModifier

Elle porte le nom de Gérard Lacuée (1774-1805), colonel du 59e régiment d’infanterie de ligne tué au combat de Gunzbourg, durant la campagne d'Allemagne de 1805.

HistoriqueModifier

Cette rue, qui est indiquée à l'état de chemin sur le plan de Jouvin de Rochefort de 1672 sous le nom de « chemin des Marais », fut par la suite une partie de la « rue du Fumier », qui prit ensuite le nom de « rue des Terres-Fortes » en référence à la nature de ses sols[1].

Alignée par ordonnance du 1er juin 1828, elle est numérotée par arrêté du 30 janvier 1877 et prend sa dénomination actuelle par arrêté du 16 août 1879.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

  • La rue débouche sur le bassin de l'Arsenal.
  • Jean-Luc Manet, auteur parisien de nouvelles noires, situe le domicile du narrateur de son court roman Haine 7 (éditions Antidata, 2012) au 18 de la rue Lacuée.

Notes et référencesModifier