Ouvrir le menu principal

Rue Jean-du-Bellay

rue de Paris, France
Ne doit pas être confondu avec Place Joachim-du-Bellay.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean du Bellay.

4e arrt
Rue Jean-du-Bellay
Image illustrative de l’article Rue Jean-du-Bellay
Vue de la rue en direction du pont Louis-Philippe.
Situation
Arrondissement 4e
Quartier Notre-Dame
Début 55, quai de Bourbon
Fin 33, quai de Bourbon
Morphologie
Longueur 75 m
Largeur 16 m
Historique
Création Décret du 1er août 1860
Dénomination Arr. du 24 juin 1907
Ancien nom Rue du Bellay
Géocodification
Ville de Paris 4795
DGI 4883

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Jean-du-Bellay
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue Jean-du-Bellay est une voie située sur l’île Saint-Louis, dans le 4e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accèsModifier

La rue Jean-du-Bellay est desservie à proximité par la ligne    à la station Pont Marie, ainsi que par les lignes de bus RATP 24 67 86 87.

Origine du nomModifier

 
Jean du Bellay.

De sa création au début du XXe siècle, la voie s'appelle « rue du Bellay », en hommage à Jean du Bellay (1492-1560), cardinal, évêque de Paris, en raison du voisinage de Notre-Dame de Paris[1]. La rue prend son nom actuel en 1907, pour préciser à qui l'odonyme fait référence, et notamment pour le distinguer du poète Joachim du Bellay.

HistoriqueModifier

La rue a été ouverte en 1860, dans le cadre des travaux entrepris sous le Second Empire, et notamment pour servir de débouché au pont Louis-Philippe, dont la reconstruction a été l'occasion d'un léger déplacement. Le précédent pont reliait en ligne droite la rive droite de Seine à l'île de la Cité, en prenant appui sur la pointe de l'île Saint-Louis. Le nouveau plan de circulation passant par l'île, la « rue du Bellay » fut créée, lotie et bâtie dans les années 1860 pour relier les deux ponts et permettre la jonction entre le quartier Saint-Gervais et la Cité.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

  • Nos 8 et 10 : Immeubles construit, en 1881, par l'architecte Gabriel Pasquier

RéférencesModifier