Ouvrir le menu principal

15e arrt
Rue Falguière
Image illustrative de l’article Rue Falguière
Rue Falguière vue dans la direction de la rue de Vaugirard.
Situation
Arrondissement 15e
Quartier Necker
Début 2, rue du Cherche-Midi
Fin Rue d'Alleray
Rue Castagnary
Morphologie
Longueur 1 050 m
Largeur 12 m
Historique
Création 1516
Dénomination 1900
Ancien nom Chemin des Fourneaux
Rue des Fourneaux
Géocodification
Ville de Paris 3522
DGI 3498

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Falguière
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue Falguière est une voie située dans le quartier Necker du 15e arrondissement de Paris.

Sommaire

Situation et accèsModifier

Ce site est desservi par la ligne    à la station Falguière et par les lignes     à la station Pasteur.

Origine du nomModifier

La rue doit son nom actuel au peintre et sculpteur Alexandre Falguière[1] (1831-1900).

HistoriqueModifier

Cette voie du village de Vaugirard, qui existait en 1516 sous la forme d'un sentier, formait une partie du « chemin des Fourneaux[2] », nom qu'il devait soit aux fours à chaux, soit aux cheminées d'appel des champignonnières qui s'y trouvaient.

Ce chemin débutait au moulin de la Pointe[3],[4],[5] passait près du moulin de la Tour-des-Fourneaux[6] et traversait le carrefour de la Croix-des-Tournelles pour terminer dans les champs du Vieux-Morillon, près de la Croix-de-Garenne[7].

En 1838, le chemin des Fourneaux, qui traversait le mur des Fermiers généraux à la barrière des Fourneaux[8], devint la « rue des Fourneaux ».

En 1900, la partie comprise entre la rue de Vaugirard et le rond-point des Fourneaux prit le nom de « rue Falguière[7] ».

Le 19 novembre 1987, un attentat sur un parking de la rue Falguière, attribué au groupe anarchiste Action directe, blesse 3 personnes.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

  • No 9 : couvent des Franciscains qui accueillait le Commissariat de Terre Sainte. À la suite de la loi de 1905, on y trouva l’école Breguet.
  • No 15 : siège du journal Le Monde de 1989 à 1996. À présent, le bâtiment est le siège de l'IAURIF, l'Institut d'aménagement et d'urbanisme de la région d'Île-de-France.
  • No 20 : école élémentaire Falguière.
  • No 30 : adresse parisienne de l'artiste peintre Yvonne Jean-Haffen et de son époux.
  • Nos 40-42 : lycée technique Saint-Nicolas (annexe de la rue de Vaugirard).
  • No 45 : Mathurin Méheut, artiste peintre, jeune marié, vient avec son épouse s'installer dans cette adresse en 1905.
  • No 62 : Pierre de Lagarde y vécut.
  • No 66 : immeuble de rapport construit en 1913-1914, préfigurant le style paquebot des années 1920-1930.
  • Nos 68-70 : une des deux entrées de l'église Saint-Jean-Baptiste-de-La-Salle.

RéférencesModifier

  1. Brigitte Hermann, Sophie-Marguerite, Paris 15e. Balades et bonnes adresses, Paris, Christine Bonneton, , 224 p. (ISBN 9782862534923), p. 131.
  2. Mairie de Paris, « Rue Falguière », sur paris.fr, (consulté le 7 janvier 2012).
  3. Le moulin de la Pointe était situé à l'emplacement du no 133 de la rue de Vaugirard. Ce moulin marquait la limite ouest de la censive de l'abbaye de Sainte-Geneviève.
  4. Gravure du moulin de la Pointe sur le chemin de Vaugirard.
  5. Procès-verbal de la Commission Municipale du Vieux Paris, 1898, 7.djvu/29.
  6. On trouve également ce moulin à vent, bâti en pierre, sous le nom de « moulin de la Tour-Bertache ».
  7. a et b Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Paris, Les Éditions de Minuit, 1972, 1985, 1991, 1997 , etc. (1re éd. 1960), 1 476 p., 2 vol.  [détail des éditions] (ISBN 2-7073-1054-9, OCLC 466966117, présentation en ligne).
  8. La barrière des Fourneaux était également appelée « barrière de la Voirie ».