Rue Choron

rue de Paris, France

9e arrt
Rue Choron
Situation
Arrondissement 9e
Quartier Rochechouart
Début 3, rue Rodier et 11, rue de Maubeuge
Fin 16-20, rue des Martyrs
Morphologie
Longueur 230 m
Largeur 12 m
Historique
Création 1866
Dénomination 10 août 1868
Géocodification
Ville de Paris 2011
DGI 2021
Géolocalisation sur la carte : 9e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 9e arrondissement de Paris)
rue Choron
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
rue Choron
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue Choron est une rue du 9e arrondissement de Paris.

Situation et accèsModifier

Ce site est desservi par la station de métro Notre-Dame de Lorette.

Origine du nomModifier

Elle porte le nom du musicologue et compositeur français Alexandre-Étienne Choron (1771-1834).

HistoriqueModifier

Elle a été ouverte en 1866 sur l’emplacement de l’ancienne cour Saint-Guillaume[1] et prend sa dénomination actuelle par un décret du  :

Décret du
« Napoléon, etc.,
sur le rapport de notre ministre secrétaire d'État au département de l'intérieur,
vu l'ordonnance du 10 juillet 1816 ;
vu les propositions de M. le préfet de la Seine ;
avons décrété et décrétons ce qui suit :
Article 5 : — Les deux voies projetées sur les terrains de l'ancien abattoir Montmartre recevront :
la première, parallèle au boulevard Rochechouart le nom de rue Gérando ;
la deuxième, parallèle à l'avenue Trudaine, celui de rue Quesnay (cette rue ne fut pas exécutée).
Les trois voies en cours d'exécution aux abords du temple évangélique projeté, seront dénommées ainsi qu'il suit :
la première, située entre les rues de Maubeuge et des Martyrs, au sud du dit temple, prendra le nom de rue Hippolyte-Lebas ;
la deuxième, située entre les mêmes voies, au nord dudit temple, celui de rue Choron ;
la troisième, ouverte en prolongement de la voie privée dite rue Neuve-Bossuet, celui de rue Milton ;
la voie dite rue de Laval-prolongée, située entre les rues de Maubeuge et des Martyrs, recevra le nom de rue Condorcet ;
etc.
Article 17. — Notre ministre secrétaire d'État au département de l'Intérieur est chargé de l'exécution du présent décret.
Fait au palais de Fontainebleau, le 10 août 1868[2]. »

Suite au décret du , elle est prolongée en 1896, sur une longueur de 41,50 m environ, jusqu’à la rue des Martyrs.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

Notes, sources et référencesModifier

  1. Prénom de M. Guillaume Perier qui en était propriétaire depuis 1826.
  2. MM. Alphand, A. Deville et Hochereau, Recueil des lettres patentes, ordonnances royales, décrets et arrêtés préfectoraux concernant les voies publiques.

Articles connexesModifier