Rubén Ruiz Ibárruri

Rubén Ruiz Ibárruri
Image dans Infobox.
Rubén Ruiz Ibárruri
Biographie
Naissance
Décès
(à 22 ans)
Srednyaya Akhtuba (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Allégeance
Formation
Moscow school number 19 (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Autres informations
Parti politique
Arme
Grade militaire
Conflits
Distinctions
Placa memorial Ruben Ibarruri - Мемориальная доска в честь Рубена Ибаррури.jpg
Plaque commémorative

Rubén Ruiz Ibárruri (en russe : Рубе́н Руи́с Иба́ррури), né le dans le village de Somorrostro (entité de Muskiz) et mort le , est un militaire soviétique d'origine basque.

BiographieModifier

Rubén Ruiz Ibárruri naît le dans le village de Somorrostro (Muskiz) dans la famille de l'un des fondateurs du parti communiste espagnol, Julián Ruiz Gabiña (es), et de la célèbre révolutionnaire et future secrétaire général du parti, Dolores Ibárruri[1],[2].

Rubén, 15 ans, demande à s'enrôler dans l'armée soviétique afin de pouvoir combattre dans la guerre civile espagnole naissante. Il est admis dans une école d'aviation à Stalingrad où, cependant, il n'a pas pu postuler en tant que pilote en raison d'un problème de daltonisme.

Il a été commandant de la 100e compagnie de mitrailleuses d'un bataillon d'entraînement indépendant de la 35e division de fusiliers de la garde de la 62e armée du front de Stalingrad.

Rubén Ruiz Ibárruri meurt lors de la bataille de Stalingrad[3].

Récompenses, honneurs et distinctionsModifier

Rubén Ruiz Ibárruri est lieutenant de la Brigade internationale pendant la guerre civile espagnole.

Par deux fois, il reçoit l'Ordre du Drapeau rouge, les et .

Il reçoit à titre posthume le grade de capitaine de l'unité de la Garde.

Le , par décret du Soviet suprême de l'URSS, il reçoit à titre posthume le titre de héros de l'Union soviétique et est décoré de l'Ordre de Lénine.

L'astéroïde 2423 Ibarruri, découvert par l'astronome soviétique Lioudmila Jouravliova, est dénommé en son honneur en 1972.

Notes et référencesModifier

  1. (ru) warheroes.ru.
  2. (ru) Entretien avec Lola Ibarruri, petite-fille de La Pasionaria, in: Echo-Moskva, 18 octobre 2009.
  3. « Rubén Ruiz Ibárruri », sur www.stalingrad.net (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :