Ouvrir le menu principal

Roz-Landrieux

commune française d'Ille-et-Vilaine
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roz et Landrieux.

Roz-Landrieux
Roz-Landrieux
Image illustrative de l’article Roz-Landrieux
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Saint-Malo
Canton Dol-de-Bretagne
Intercommunalité Communauté de communes du pays de Dol et de la Baie du Mont Saint-Michel
Maire
Mandat
Marie-Pierre Martin
2014-2020
Code postal 35120
Code commune 35246
Démographie
Population
municipale
1 339 hab. (2016 en augmentation de 3,88 % par rapport à 2011)
Densité 74 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 32′ 36″ nord, 1° 48′ 57″ ouest
Altitude Min. 0 m
Max. 50 m
Superficie 18,10 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Roz-Landrieux

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Roz-Landrieux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Roz-Landrieux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Roz-Landrieux

Roz-Landrieux est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine en région Bretagne, peuplée de 1 339 habitants[Note 1].

GéographieModifier

ToponymieModifier

Le nom de la localité est attesté sous les formes Raus au VIIIe siècle, Roz en 1067, Ros en 1181 et 1199, Ros Landioc en 1200, Ros en 1300[1],[2],[3].

L'attestation la plus ancienne, Raus laisse penser au vieux bas francique *raus(a), à l'origine de l'ancien français ros, dont le diminutif rosel a donné roseau[4],[5]. Cette interprétation concorde avec les données qui ressortent de L'enquête ordonnée par Henri II en 1181, analysée par J. Allenou[6] : « [...] les gens du marais de Dol distinguent principalement le terrain, la bruyère et la rosière. [...] Aux limites de Plerguer et de Miniac-Morvan, du côté de Châteauneuf et de Saint-Guinoux, c'est la roselière ». Dans le texte rédigé en latin médiéval, la roselière est désignée par le terme roseta. Ce qui ne veut pas dire que le toponyme y fasse nécessairement référence. En outre, roseta a donné l'ancien français rosai, rosei qui avait précisément le sens de « roselière » (cf. Rosay, Rosoy) et il est curieux de constater l'absence de ce suffixe -etu / -eta à valeur collective dans un toponyme, alors même qu'il n'y a pas d'article défini.

C'est pourquoi il peut y avoir eu une confusion avec l'ancien breton ros « tertre, butte ». Il est d'un emploi assez fréquent dans la toponymie bretonne[7], où l'on note son emploi jusqu'aux marches du nord est de la Bretagne avec Roz-sur-Couesnon.

Le second élément -landrieux représente un nom de saint, dont l'identité est mal déterminée[8]. De manière régulière, le suffixe -(i)oc a évolué en -(i)euc en ancien breton, avant chute de la consonne finale -c par apocope, évolution plutôt romane puisque le stade -ec n'est pas attesté par les formes anciennes. Cela signifie que l'on n'y parlait plus breton depuis le Moyen Âge. Ce déterminant complémentaire permet de faire la distinction d'avec Roz-sur-Couesnon qui partage sans doute la même étymologie.

HistoireModifier

La paroisse de Roz-Landrieux faisait partie du doyenné de Dol relevant de l'évêché de Dol et avait pour vocable Saint-Pierre.

L'abbaye Notre-Dame du Tronchet, possédait des biens, rentes, terres, juridictions, dans la paroisse de Rozlandrieuc[9], dont le prieuré Saint-Pierre-et-Saint-Paul.

La RévolutionModifier

La paroisse est érigée en commune en 1790. Le 18 floréal an II (7 mai 1794), elle absorbe la commune de Vildé-Bidon.

XXe et XXIe sièclesModifier

Politique et administrationModifier

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1995 mars 2001[10] Louis Roupie   Retraité
mars 2001[11] mars 2014 Léon Mordrelle SE Retraité
mars 2014[12] En cours Marie-Pierre Martin SE Retraitée
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[14].

En 2016, la commune comptait 1 339 habitants[Note 2], en augmentation de 3,88 % par rapport à 2011 (Ille-et-Vilaine : +5,55 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Roz-Landrieux possède le plus ancien registre paroissial de Bretagne qui nous soit parvenu[15] (1451-1529), après celui de Givry (Saône-et-Loire). Malheureusement, les inscriptions sont lacunaires et de nombreux feuillets ont disparu ; par exemple, les premières pages sont manquantes, et les premières inscriptions pourraient dater de 1446[16].

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 1211 3041 2791 5411 5921 5011 5071 5481 627
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 6901 7501 8111 6741 7071 6611 6931 6591 662
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 5751 5171 4741 2801 2241 1641 0721 0251 055
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 0469629378659391 0571 1591 1731 313
2016 - - - - - - - -
1 339--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[17] puis Insee à partir de 2006[18].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

Lieux et monumentsModifier

Activité et manifestationsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale 2016, légale en 2019.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Bossard, Dictionnaire topographique du département d'Ille-et-Vilaine, A.D. 35 (manuscrit numérisé).
  2. « Kerofis »
  3. Hervé Abalain, « Noms de lieux bretons, p.103, Editions Jean-paul Gisserot, ISBN 2877474828 »
  4. Godefroy, Dictionnaire de l'ancien français.
  5. Site du CNRTL : étymologie de roseau [1]
  6. Allenou J., Histoire féodale des marais, territoire et église de Dol..., Annales de Bretagne, tome 32, numéro 3, , 297-327 p. (lire en ligne)
  7. Auguste Longnon, Noms de lieu de la France, Librairie Honoré Champion, 1979, p. 328.
  8. Hervé Abalain, op. cit.
  9. Déclaration de l'évêque de Dol, 1575.
  10. « Élections municipales 2001 », sur municipales2001.ouestfrance.fr, Ouest-France (consulté le 17 juillet 2015)
  11. « Léon Mordrelle se représente à Roz-Landrieux », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 17 juillet 2015)
  12. « Marie-Pierre Martin a pris ses fonctions de maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 17 juillet 2015)
  13. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  15. Martin, H. « La christianisation dense de la Bretagne à la fin du Moyen Âge », dans « Fastes et malheurs de la Bretagne ducale », Ouest-France, Rennes, 1982 (p. 343).
    Moraux, L. « Les anciens registres de baptêmes de Roz-Landrieux (1451-1520) », Le Rouget de Dol (Association François Duine, Société populaire d’histoire du pays de Dol), no 75, 1er semestre 1999.
    Moraux, L. « Les registres des baptêmes de Roz-Landrieux de 1451 à 1529 », Le Rouget de Dol, No. 81, 1er semestre 2002, p. 79-88.
  16. Moraux, 2002, p. 80.
  17. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Liens externesModifier