Ouvrir le menu principal
Royaume viking d'York

866-954

Informations générales
Statut Monarchie
Capitale Jórvík
Histoire et événements
866 Prise de la ville d'York par les Vikings
873 Annexion de la Mercie
944 York est reprise par Edmond d'Angleterre
954 Mort d'Éric Ier ; le royaume est annexé au royaume d'Angleterre

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le royaume viking de York existe entre 866 et 954. Des Vikings originaires du Danemark établissent un potentat coupant en deux l'île de Bretagne, la future Grande-Bretagne, avec pour capitale York, ville qu'ils appellent Jórvík après l'avoir investie. La région autour de cette ville est appelée le Danelaw, terme qui s'applique aussi à la juridiction mise en place par les Danois jusqu'à la seconde moitié du Xe siècle [1].

Sommaire

HistoireModifier

Origines (866-876)Modifier

En 865, une importante force danoise appelée la « Grande Armée », débarque en Est-Anglie et se fait octroyer un tribut. L'armée remonte vers le nord et profite d'une guerre civile en Northumbrie pour prendre la ville d'York en novembre 866. Malgré leur alliance, les deux candidats rivaux au trône de Northumbrie, Osberht et Ælle, échouent à reprendre la ville en mars 867 et, avec leur mort, le royaume de Deira tombe sous le contrôle des Vikings.

En 867 les Vikings tentent d'occuper la Mercie. Assiégés à Nottingham, ils sont contraints de se replier dans York. En 869, ils effectuent un raid en Est-Anglie, tuent le roi Edmond et annexent le royaume. La même année, leurs tentatives contre la Mercie et le Wessex se révèlent infructueuses face à la résistance des rois Æthelred et Alfred le Grand. La Mercie est finalement prise en 873[2].

876-918Modifier

Depuis 866, les Vikings dirigeaient leur royaume au travers de rois fantoches lorsque l'un des chefs de la « Grande Armée », Halfdan monte sur le trône en 876. Il initie alors le projet d'unifier les royaumes d'York et de Dublin, mais meurt en 877.

En 910, la mort d'Eowils et Halfdan à la bataille de Tettenhall a pour conséquence la fragilisation du royaume qui est occupé en 918 par les troupes saxonnes de Wessex et de Mercie. La même faiblesse du pouvoir permet à Rognvald, un aventurier d'origine norroise-irlandaise, de prendre le trône[2]

919-954Modifier

En 927, le roi anglais Æthelstan parvient à chasser les Vikings. Dix ans plus tard, Olaf Gothfrithson tente de reprendre York en s'alliant aux Écossais et aux Bretons du Strathclyde. Cette coalition est défaite à la bataille de Brunanburh. Seul le décès d'Æthelstan, en 939, permet à Olaf de reprendre York et d'assujettir la Northumbrie et les Cinq Bourgs du Danelaw.

En 944, le roi anglais Edmond, demi-frère et successeur d'Æthelstan, reprend York. Éric à la Hache sanglante, roi de Norvège exilé, s'empare de la ville en 948, mais il meurt dans une embuscade en 954, ce qui met définitivement fin au royaume viking d'York [3]

Liste des rois de YorkModifier

Articles ConnexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Régis Boyer, Les Vikings : Histoire, mythes, dictionnaire 2008, éditions Robert Laffont, p. 863-864
  2. a et b Townend 2014, p. Chapitre II « The Early Vikings Kings of York».
  3. Townend 2014, p. Chapitre III « The Later Kings of York from Raegnald to Eric Bloodaxe ».

BibliographieModifier

  • (en) Mike Ashley The Mammoth Book of British Kings & Queens Robinson London 1998 (ISBN 1841190969) « Jorvik (York)  » p. 456-466.
  • (en) Matthew Townend, Viking Age Yorshire, Blackthorn Press Pickering, (ISBN 9781906259396).