Royaume Bushi

Royaume Bushi

vers 1380 – XIXe siècle

Informations générales
Statut Royaume
Capitale Kabare
Langue(s) Mashi
Superficie
Superficie (XIXe siècle) 4 600 km2
Histoire et événements
vers 1380 fondation du royaume Shi de Kabare
vers 1657 début du règne de Nabushi V Nshuliludjo
1899 transfert de la capitale à Kabare

Entités suivantes :

Le Royaume du Bushi ou le Bushi fait partie des anciens royaumes du Sud-Kivu à l'est du Congo. Ce royaume correspond actuellement aux territoires Kabare, Walungu, une partie de Mwenga et de Kalehe. L'habitant du royaume est nommé Shi et la langue dominante était le Mashi.

GéographieModifier

Son territoire correspondrait à l'ancien district du Kivu-Central[1], au sud-ouest du lac Kivu, il s'étend sur 4 600 km2. Au XIXe siècle, le Bushi est constitué d'un peuple et de sept royaumes[2].

HistoireModifier

Pendant des siècles le Kivu a compté des royaumes bien organisés, gérés et gouvernés. L'histoire de ce peuple est riche en guerres, car leurs terres étaient souvent convoitées par des envahisseurs, du Royaume du Buhunde et du Royaume du Rwanda voisin. Leur riche tradition orale fait état de plusieurs victoires sur les différents roi du Royaume du Rwanda[3],[4]. Mais également sur la légendaire guerre d’usure que menèrent les Bashi du Roi Kabare contre le colonisateur belge en 1901.

Cette région a actuellement de redoutables guerriers connus sous le nom de Maï Maï, car il s'agit de l'un des berceaux naturels de la résistance congolaise aux invasions des envahisseurs.

Les premiers Européens arrivèrent dans le Bushi à la fin du XIXe siècle. Bukavu fut fondée en 1901 par les autorités coloniales belges. Les colons ont modifié l’organisation administrative des structures existantes. Ils ont mis en place des divisions administratives, dans un premier temps, sur la base de la configuration géographique et orographique, et par la suite, sur la base des entités rencontrées sur place.

La réduction du royaume en chefferie (plus petit royaume) répond à la volonté du colon qui voulait réduire le pouvoir et l'autorité du monarque Shi. Le colonisateur réduisit leur statut en de simples chefs de tribu soumis à l'autorité coloniale. Plusieurs rois furent ainsi relégués loin de leur territoire[5].

RoisModifier

Tous les Bami (singulier Mwami) à la tête de ce royaume forment une dynastie monolithique héréditaire et portent le nom de Nabushi Kabare. Plus de 28 rois se sont succédé depuis sa création[6].

Le notable du Roi, le "Muluzi" Nyalukemba régnait sur un groupement dont la plus grande partie constitue la ville de Bukavu d'aujourd'hui. Le Mwami gère en étant secondé par un conseil de sages (les Bajinji) ainsi qu'un parlement qui représente non seulement sa cour, mais aussi chacun des groupements de sa royauté. Chaque groupement est dirigé par un représentant du Mwami, un prince royal Muluzi, ce chef de groupement exerce le pouvoir royal par délégation. Le groupement est subdivisé en villages et chacun est dirigé aussi pour un représentant du Mwami[5]. La fondation du royaume est mentionné vers 1380[6], au début du XXe siècle, le royaume devient un royaume traditionnel coutumier.

Notes et référencesModifier

  1. https://www.worldstatesmen.org/Congo-K_Provinces_1960-1966.html
  2. Chubaka Bishikwabo, Revue française d'histoire d'Outre-mer, Année 1980, 246-247 pp. 89-98 : Le Bushi au XIXe siècle: un peuple, sept royaumes
  3. PAUL, Masson. Trois siècles chez les Bashi. Tervuren : Musée Royal de l'Afrique Centrale.(Archives d'Ethnographie, 1), 1960
  4. VANSINA, Jan. Le Rwanda ancien: le royaume Nyiginya. Karthala Editions, 2012.
  5. a et b (en) Ntanda Nkere, Feudalism in the Bushi and the Modern State in Congo, American Literary Press, Incorporated, 2003, 192 p. (ISBN 9781561678204)
  6. a et b (en) Ben M. Cahoon, World Statesmen.org : Congo (Kinshasa) Traditional states, Kabare, 2019

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Jean-Pierre Chrétien, Le Buha à la fin du XIXe siècle, un peuple, six royaumes, Études d'Histoire africaine, 1975, pp 9-38, Presses universitaires du Zaïre.
  • (nl) Paul Beghin, Geleide verandering in een Afrikaanse samenleving : de Bushi in de koloniale periode, Koninklijke Academie voor Overzees Wetenschappen, Brussel, 1974, 316 p.
  • (en) Elinor Dee Sosne, Kinship and contract in Bushi : a study in village level politics, University of Wisconsin, Madison 1974, 332 p. (Ph. D.)
  • Baciyunjuze Justin Nkunzi, Justin Nkunzi Baciyunjuze, La naissance de l'église au Bushi: l'ère des pionniers 1906-1908, Gregorian Biblical BookShop, 2005, 444 p. (ISBN 9788878390492)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier