Royal Meteorological Society

Société royale de météorologie

Royal Meteorological Society
Royal Meteorological Society.png
Royal Meteorological Society Reading.jpg
Siège social, Oxford Road, Reading.
Histoire
Fondation
Origine
British Meteorological Society et The Meteorological Society
Cadre
Type
Domaines d'activité
Objectif
Promotion de la météorologie
Siège
Pays
Coordonnées
Organisation
Membres
3 162 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Volontaires
447 (), 367 (), 398 (), 276 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Effectif
17 (), 15 (), 12 (), 10 (), 11 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Fondateurs
Président
David Griggs
Vice-président
Lesley Gray, Catherine Senior, Robert A Varley et Gary Johnston
Secrétaire général
Shanti Majithia
Trésorier
Jennifer Campbell
Affiliation
Société européenne de météorologie, Science Council, National Council for Voluntary Organisations (en), International Forum for Meteorological Societies (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Chiffre d'affaires
970 734 livre sterling (), 1 010 227 livre sterling (), 1 162 165 livre sterling (), 1 362 234 livre sterling (), 1 106 097 livre sterling ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Publications
Site web

La Royal Meteorological Society (RMS) trouve ses origines dans la British Meteorological Society fondée le pour l'avancement des connaissances en météorologie, par l'étude des lois qui gouvernent le climat et des phénomènes météorologiques en général. Elle prit le nom de The Meteorological Society en 1866, quand elle fut reconnue par charte royale, et reçut son nom actuel en 1883 quand la Reine Victoria lui donna le droit d'utiliser le titre royal. En 2012, elle comptait plus de 3 000 membres à travers le monde[1].

MembresModifier

Tout qui s'intéresse à la météorologie et aux sciences connexes peut être membre. La Société ne requiert ni âge minimum ni compétences particulières pour les membres associés. Les membres effectifs doivent cependant avoir une formation en météorologie, plus cinq ans d'expérience et être mis présentés par deux autres membres effectifs.

Avantages réservés aux membresModifier

Les membres effectifs et les associés reçoivent le mensuel Weather. Ils assistent gratuitement aux conférences organisées par la Société et peuvent obtenir des bourses pour voyager ou pour participer à des congrès, ainsi que des prix décernés par la RMS. Les deux types de membres peuvent voter aux assemblées annuelles et extraordinaires de la Société.

Être membre effectif est un sceau de reconnaissance dans la profession météorologique et l'élu peut porter le titre de Fellow of the Royal Meteorological Society (FRMetS).

Groupes d'intérêtModifier

La Société héberge différents groupes spéciaux pour lesquels elle organise des conférences et autres activités. Ces groupes sont informels et s'intéressent à des domaines particuliers de la météorologie afin de faciliter les échanges entre spécialistes. Les groupes actuels sont[2] :

Publications de la RMSModifier

Toutes ces publications sont disponibles en ligne pour les abonnés.

PrésidentsModifier

La liste complète des présidents de la Société est disponible sur son site internet[3],[4]:

Guide sur la dispersion atmosphériqueModifier

En 1995, la Royal Meteorological Society définit une série de guides dans l'utilisation des modèles de dispersion atmosphérique pour promouvoir les meilleurs préceptes mathématiques dans ce domaine. Elle met l'accent sur le choix des procédures, de leur documentation et de la publication des résultats afin de rationaliser l'utilisation des ressources dans cette recherche. Ces guides ne traitent pas de la façon de construire un tel modèle ou quelle formule utiliser, mais offrent plutôt un plan général des pratiques habituelles dans ce domaine.

Le UK Atmospheric Dispersion Modelling Liaison Committee (ADMLC) demandé à la Société pour réviser ces guides depuis 1995 et en 2004, elle publiait une nouvelle version tenant compte des développements dans ce domaine : Guidelines for the Preparation of Dispersion Modelling Assessments for Compliance with Regulatory Requirements – an Update to the 1995 Royal Meteorological Society Guidance[5]. Ce document a été fait en collaboration avec le Defra, l'ADMLC, le UK Dispersion Modelling Users Group (DMUG), l'Université de Manchester et le UK Environment Agency[5].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier