Roy Geiger

US-O10 insignia.svg Roy Stanley Geiger
Roy Geiger
Général Roy Stanley Geiger

Surnom Jiggs
Naissance
Middleburg, Floride
Décès (à 61 ans)
Bethesda, Maryland
Origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Arme Seal of the United States Marine Corps.svg Corps des Marines des États-Unis
Grade US-O10 insignia.svg Général d'armée
Années de service 19071947
Commandement Cactus Air Force
1er/3e corps amphibie
10e armée (États-Unis)
Conflits Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Faits d'armes Campagne de Guadalcanal
Bataille de Bougainville
Bataille de Guam
Bataille de Peleliu
Bataille d'Okinawa
Distinctions Navy Cross (2)
Navy Distinguished Service Medal (3)
Army Distinguished Service Medal

Roy Stanley Geiger, né le à Middleburg (Floride) et mort le à Bethesda (Maryland), est un général américain du corps des Marines des États-Unis qui pendant la Seconde Guerre mondiale devint le premier (et demeure le seul) Marine à avoir commandé une armée.

De 1918 à 1943, il est aviateur et employé sur divers théâtres d'opérations, où il obtient deux Navy Cross, la deuxième plus haute récompense américaine pour la valeur au combat (après la Medal of Honor).

De 1943 à 1945, on lui confie un corps amphibie dans le Pacifique, front où il obtient 4 médailles pour service distingué (trois de la Marine et une de l'Armée de terre), la plus haute récompense pour des états de service méritoires.

Jeunesse et début de carrièreModifier

Geiger est né à Middleburg en Floride. Il étudie au Florida State College, et obtient un diplôme de droit à l'université de Stetson (Floride).

Il s'enrôle dans le corps des Marines le à Saint-Paul (Minnesota) et est envoyé à la base navale de Norfolk pour sa formation initiale. Il est promu caporal le . Après une série d'examens, il passe sous-lieutenant le et reçoit une formation l'école des officiers Marines à Port Royal (Caroline du Sud).

Il sert d'abord comme membre des détachements de Marines à bord du Wisconsin et du Delaware (BB-28). En , il est envoyé au Nicaragua, où il participe au bombardement et à la capture des collines Coyotepe (comme Alexander Vandegrift qu'il retrouvera à Guadalcanal) et Barranca. De 1913 à 1916, il part aux Philippines au sein de la 1re brigade, puis à Pékin (Chine) avec le détachement des Marines protégeant la légation américaine.

AviateurModifier

En , Geiger rejoint la base aéronavale de Pensacola (Floride) comme élève aviateur et en sort comme pilote de l'aéronavale en . Il fait ensuite partie du détachement américain qui participe à la Première Guerre mondiale.

En , il arrive en France et sert au sein des bombardiers du 5e groupe de la Royal Air Force britannique à Dunkerque. Il commande un escadron de la 1re force aérienne des Marines (First Marine Aviation Force) et est attaché à la brigade aérienne Day (Day Wing) au sein du groupe de bombardement du nord. Il reçoit la croix de la Navy pour ces opérations.

Il est de retour aux États-Unis en . De à , il repart pour commander un escadron de la 1re force, attachée à la 1re brigade provisoire des Marines à Haïti. À son second retour aux États-Unis, après avoir servi dans diverses bases (dont Quantico), il étudie à l'école de commandement et d'état-major au Fort Leavenworth (Kansas) dont il est diplômé en . Il retourne en Haïti comme commandant du 2e escadron de reconnaissance, toujours en lien avec la 1re brigade provisoire. En , il retourne à Quantico comme chef d'escadron et instructeur à l'école du corps des Marines, et en , est affecté à la section Aviation, division Opérations et Formation, au quartier général du corps des Marines. Après son passage à l'école de guerre de l'armée américaine (dont il sort diplômé en ), il revient à Quantico comme commandant des escadrons aériens de la force expéditionnaire de la côte Est. Il repart ensuite à Washington en tant qu'officier responsable de l'aviation des Marines, auprès de la section aéronautique, au sein du département de la Marine des États-Unis. En il repart pour Quantico comme commandant de l'unité Aircraft One, de la Fleet Marine Force. De à , il étudie au Naval War College. Il sert ensuite brièvement au bureau de l'attaché naval à Londres.

En , il devient général commandant de la nouvellement créée 1re brigade aérienne des Marines (en) de la Fleet Marine Force, et est encore à ce poste quand les États-Unis entrent dans la Seconde Guerre mondiale en . Le , il arrive à Guadalcanal pour diriger la force aérienne Cactus, constituée de détachements aériens des armées de terre, de la Navy et des Marines (dont une partie de la première brigade aérienne des Marines, qu'il continue à commander) pendant la première partie de la campagne de Guadalcanal, et ce jusqu'au . Il reçoit une deuxième croix de la Navy (notée sous forme d'une étoile d'or sur la première croix) pour son action ; il est alors général de division. En , il devient directeur de l'aviation au quartier général des Marines.

Commandant de corps amphibieModifier

En , il retourne sur le champ de bataille, cette fois en tant que général commandant le 1er corps amphibie et le dirige du au , à la bataille de Bougainville, pour laquelle il reçoit sa première médaille pour service distingué (Navy).

Son unité est renommée 3e corps amphibie le , et il la commande du au lors de la reprise de Guam (dont il est symboliquement gouverneur militaire pendant la même période), puis lors de l'assaut et la capture de la partie sud des îles Palaos du au de la même année. Pour ces opérations, il ajoute deux étoiles d'or sur sa médaille pour service distingué (symbolisant ses deuxième et troisième nominations).

Geiger dirige pour la quatrième fois le corps, rattaché à la 10e armée, durant l'invasion et la capture de l'île d'Okinawa. Le , Geiger assume le commandement à titre transitoire de ladite armée, après la mort au combat du lieutenant général Simon Bolivar Buckner, Jr., et avant son remplacement par le général Joseph Stilwell le . Geiger reste le seul officier des Marines à avoir occupé le commandement d'une armée complète. Il reçoit la médaille pour service distingué de l'Armée de terre pour ce poste.

En , il prend les fonctions de général commandant la force amphibie des Marines pour le Pacifique (Fleet Marine Force, Pacific) en vue de l'invasion du Japon (qui n'aura finalement pas lieu), poste qu'il occupe jusqu'en , date à laquelle il est rappelé au quartier général des Marines.

Après sa mortModifier

Geiger a été promu général d'armée à titre posthume par le 80e Congrès, avec effet au . Il est enterré au cimetière national d'Arlington.

Une base porte son nom en Caroline du Nord.

Carrière et décorationsModifier

Insigne Grade Date
Pas d'insigne Private
 
(insigne actuel)
Corporal
 
(pas d'insigne en 1909)
Second Lieutenant
  First Lieutenant
  Captain 29 aout 1916
  Major
(temporaire pour temps de guerre)
1918-1919
  Captain
(reconversion temps de paix)
1919-1920
  Major
(à titre permanent)
1920
  Lieutenant Colonel
  Colonel
  Brigadier General
  Major General
  Lieutenant General
  General

(posthume, rétroactif)

Selon photos de fin de carrière et historique des Marines[1] :

 
 
 
   
 
    ?
Badge d'aviateur de la Marine
Navy Cross (2) Navy Distinguished Service Medal (3) Army Distinguished Service Medal
Presidential Unit Citation (2) Marine Corps Expeditionary Medal (3) Nicaraguan Campaign Medal (1912)
World War I Victory Medal (États-Unis) avec agrafe Ypres-Lys Haitian Campaign Medal (1921) Nicaraguan Campaign Medal (1933)
American Defense Service Medal avec agrafe Base (outremer) American Campaign Medal Asiatic-Pacific Campaign Medal (5 campagnes)
World War II Victory Medal Distinguished Flying Cross ? (3)
Non représentées :
Dominican Medal of Military Merit Nicaraguan Medal of Distinction et diplôme

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier