Ouvrir le menu principal

Route principale 3 (Andorre)

route d'Andorre

Schild GC 3 AD.svg
image

Caractéristiques
Longueur 29 km (comprenant la section terminale sans revêtement)
De Andorra la Vella
Intersections
Vers Arcalís
Réseau Transport en Andorre
Territoires traversés
Villes principales Escaldes-Engordany, La Massana, Ordino, Llorts, El Serrat

La CG-3 - Route Générale 3 (en catalan : Carretera General 3) est une route andorrane reliant la capitale de la principauté à la station de sports d'hiver d'Arcalís, sur une distance de 29 kilomètres.

Sommaire

HistoireModifier

Elle est nommée N-3 entre 1960 et 1994, puis CG-3 i 4 de la capitale à La Massana jusqu'en 2008.

ProjetsModifier

Cette route fait l'objet de discussions, sans suite depuis 1987[1], quant à un éventuel raccordement au réseau routier français du département de l'Ariège par le Port de Rat.

ParcoursModifier

 
La CG-3 dans sa partie urbaine à Escaldes-Engordany surmontée d'un panneau à messages variables, toujours rédigés en langue catalane.
 
Le creusement de tunnels et de trémies a été rendu nécessaire afin de faciliter la desserte de certaines stations de sports d'hiver andorranes.
Points Destinations Bifurcation km
  Andorra la Vella     0
Escaldes-Engordany 1
  1,5
  Túnel de Sant Antoni 3,5
  4
  Anyós CS 310 4,5
  Sispony CS 320 4,5
  5
La Massana 5,5
  Erts / Arinsal / Pal   6
  7
  Ordino CS 340 8
Sornàs 9
Ansalonga 10
La Cortinada 11
Arans 12
Llorts 13,5
Les Salines 15
El Serrat 15
  CS 370 18
  21,5
Arcalís 25
  Fin de section revêtue 26
  Fin de parcours 29

ObservationsModifier

 
En 2009, les derniers kilomètres de la CG-3 demeurent non revêtus et sans issue malgré leur classement effectif au réseau routier andorran.

La portion comprise entre les kilomètres no 26 et no 29 n'est pas revêtue et demeure une voie sans issue à l'heure actuelle. Elle reste cependant praticable pour tout type de véhicule, il est même possible de croiser un autre véhicule étant donné que le gabarit est identique à celui de la section macadamisée.

La route se termine aujourd'hui en contrebas du Port de Rat avec les prémices d'un tunnel destiné à relier le côté français.

La réalisation des travaux d'aménagement des derniers kilomètres et du tunnel ne devraient intervenir que si la connexion au réseau routier français se concrétisait. Cependant, le Conseil Général de l'Ariège, faute de financement, se refuse pour le moment d'envisager l'élargissement de la route départementale 8 et de finaliser son prolongement entre l'étang de Soulcem et le Port du Rat par la vallée du Vicdessos. Par ailleurs, ce projet se heurterait probablement dans sa réalisation au fait que cette vallée se trouve dans le périmètre du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises.

Notes et référencesModifier

  1. « Projet de liaison routière France-Andorre par la vallée de Vicdessos (1980-1987) : 195 W 192 ; route d’accès au tunnel du port du Rat (1985) : 294 PR 10 », Archives départementales Ariège

Article connexeModifier