Rough Riders (mini-série)

film américain de 1997 réalisé par John Milius
Rough Riders

Titre original Rough Riders
Genre Guerre
Création John Milius
Acteurs principaux Tom Berenger
Sam Elliott
Gary Busey
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine TNT
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 2
Durée 184 minutes
Diff. originale

Rough Riders est une mini-série américaine réalisée par John Milius, diffusée pour la première fois en sur la chaîne américaine TNT.

SynopsisModifier

Pendant la guerre hispano-américaine, l'histoire romancée du régiment de volontaires Rough Riders, commandé par Theodore Roosevelt, et ses exploits à la bataille de San Juan.

L’histoire se déroule en 1898 pendant la guerre hispano-américaine (le gouvernement américain décide d'intervenir en faveur des rebelles Cubain dans leur lutte contre les règles espagnoles)[1].

Le régiment Rough Riders est composé de deux hors-la-loi, d'un sénateur, de quatre riches patriciens et d'un assortiment de cow-boys dont la plupart, y compris Roosevelt, ont peu ou pas de formation militaire. Ils combattent et finissent par capturer la colline de San Juan[2].

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

ProductionModifier

La mini-série a été tournée au Texas en 48 jours avec un budget de 19 millions de dollars[3].

AccueilModifier

La mini-série a réuni les meilleures audiences du mois de pour une mini-série d'une chaîne câblée, étant vue par 16 millions de foyers[4].

Un critique de Variety déclare que « ce n'est pas de l'histoire simple, le nom est quelque chose de féroce, et les personnages de fiction sont mélangés généreusement avec des prises imaginaires de personnages légendaires; les deux premières heures de l'opus de quatre heures sont colorées, la seconde est troublante.« Rough Riders » est une interprétation rude, parfois idiote, de l'histoire américaine extraordinaire.»[5].

John Milius affirme aussi que le scénario portait également sur le lien entre les hommes ainsi l'effet que la guerre peut avoir sur eux. « Cela vous montre que des choses arrivent aux gens dont ils ne se remettent jamais. C'est pourquoi les vétérans ne peuvent se parler qu'entre eux. Chacun d'entre eux est marqué à vie... Les hommes partent en guerre parce qu'ils le veulent vraiment, ne sachant pas ce que c'est. Ils pensent que c'est une aventure, un fantasme romantique. Et, bien sûr, ce n'est jamais le cas. Les gens sont rassemblés et obligés de faire quelque chose qui n'est vraiment pas naturel pour l'homme - s'entre-tuer. Mais en faisant ce genre d'extraordinaire autodestruction, l'homme semble mettre en œuvre toutes ses vertus. »[6].

Brian Keith, qui joue le rôle du président McKinley, se suicide après le tournage et avant la diffusion de la mini-série[7].

Autour de la sérieModifier

Milius considère le film comme l'un de ses meilleurs, il a d'ailleurs dit dans l'une de ses interviews « Ils avaient beaucoup de contrôles sur moi, à Turner, et je les ai juste écrasés... Ils me détestaient, mais j'ai fait tourner le film, n'est-ce pas? »[8]. D'une autre façon il affirme cela: « Croyez-moi, il n'y avait pas de bandes annonces pour les stars ou quoi que ce soit. »[9]

Notes et référencesModifier

  1. AlloCine, « Films les plus attendus au cinéma », sur AlloCiné (consulté le )
  2. « Rough Riders - Miniseries - TV Tango », sur www.tvtango.com (consulté le )
  3. (en) For This Teddy Roosevelt, War Was Heaven sur The New York Times, 13 juillet 1997
  4. (en) Donna Petrozzello, « Basic cable ratings up in July », Broadcasting & Cable,‎ , p. 49
  5. (en-US) Tony Scott, « Rough Riders », sur Variety, (consulté le )
  6. (en) « Chicago Tribune Competition », sur Grove Art Online (DOI 10.1093/gao/9781884446054.001.0001/oao-9781884446054-e-7002094123, consulté le )
  7. (en-US) Ray Richmond, « Brian Keith, 75, dead in apparent suicide », sur Variety, (consulté le )
  8. (en) « An Interview with John Milius - IGN » (consulté le )
  9. (en) ProQuest (Firm), ProQuest Digital Microfilm New York times., New York Times Co., (OCLC 476794163, lire en ligne)

Liens externesModifier