Rouage (horlogerie)

partie du mouvement de la montre en horlogerie

Le rouage est une partie du mouvement de la montre. Il se compose de l'ensemble des pignons et des roues dentées.

Rouage d'un mouvement mécanique simple

MobileModifier

Un mobile d'horlogerie est composé d'une roue dentée et d'un pignon qui sont solidaires.

Les mobiles permettent de réaliser un rouage multiplicateur (qui multiplie la vitesse de rotation) ou réducteur (qui réduit la vitesse de rotation).

Rouage de finissageModifier

 
Rouage de finissage d'un mouvement mécanique

Le rouage de finissage divise l'unité de temps donnée par l'oscillateur (ensemble balancier/spiral/échappement) pour permettre d'afficher la seconde et la minute.

En principe, il est composé :

  • du barillet ;
  • du mobile de centre ;
  • du mobile de moyenne ;
  • du mobile de seconde ;
  • du pignon d'échappement.


  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Rouage de mise à l'heureModifier

 
Rouage de mise-à-l'heure d'un mouvement mécanique

Le rouage de mise-à-l'heure divise la minute pour afficher les heures.

Il est composé :

  • de la chaussée ;
  • du mobile de minuterie ;
  • de la roue des heures ;
  • du (ou des) renvoi de mise à l'heure.


  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Rouage de remontageModifier

 
Rouage de remontage d'un mouvement mécanique

Le rouage de remontage permet de remonter le ressort de barillet.

Il est composé :

  • du pignon de remontoir ;
  • de la couronne ;
  • du rochet ;
  • du cliquet.


  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Autres rouagesModifier

On trouve d'autres rouages dans la montre, en particulier dans les complications :

  • le rouage de quantième (pour l'affichage de la date, de la lune,…) ;
  • le rouage de chronographe ;
  • le rouage de sonnerie, etc.

AnnexesModifier

Article connexeModifier

Lien externeModifier